Achat automobile : quelles sont les tendances en 2019 ?

Achat ou location ? Essence ou diesel ? Nicolas Fourrage, concessionnaire Renault Saint-Nazaire, passe toutes les dernières évolutions à la loupe.

Avec des exigences écologiques​ et une fiscalité en évolution constante, les automobilistes sont plus que jamais attentifs au choix de leur nouveau véhicule. Nicolas Fourrage, concessionnaire Renault à Saint-Nazaire fait le point avec nous sur les tendances 2019.

La location de plus en plus populaire

« Il y a 20 ans, les gens préféraient louer leur habitat et acheter leur voiture, c’est aujourd’hui l’inverse » analyse Nicolas Fourrage. Acheter son véhicule est ainsi de moins en moins dans l’air du temps : avec une perte de valeur de 50 % de la valeur des véhicules au bout de 3 ans, une incertitude à moyen terme sur les différentes fiscalités, le durcissement des contrôles techniques et des prix attractifs sans apport, les conducteurs se tournent de plus en plus vers la location. « C’est aussi flagrant chez les étudiants, plutôt que d’acheter une occasion à 5 000 euros pour leurs enfants en sachant qu’elle aura des pannes, les parents préfèrent aujourd’hui louer. On peut avoir un véhicule à 99 euros par mois sans apport, le calcul est vite fait. » Au fait, comment se fait le calcul des mensualités ? « Sur le kilométrage, la valeur résiduelle et le modèle. » explique Nicolas. « Finalement, une voiture n’a jamais couté aussi peu cher, et elles sont de plus en plus fiables, toutes marques confondues. »

La sécurité avant tout

D’énormes progrès technologiques ont en effet été réalisés dans la sécurité ces dernières années, tant pour la protection des conducteurs que pour celle des piétons. Chassis, airbags, ceintures, pédaliers rétractables, pyrotechnie, déformation du véhicule et carrosserie, rien n’est laissé au hasard. « Même s’il faut toujours trouver un compromis avec les assurances qui ne veulent pas de véhicules trop chers à réparer » nuance le concessionnaire. « Tout est cependant aujourd’hui de série dans le sécuritaire. »

Le parcours digital

Les voitures changent, les clients aussi, et le parcours digital a métamorphosé l’approche dans les concessions. « Le client qui pousse la porte est un acheteur, il a déjà fait sa shortlist et est très informé. » Configurateurs, blogs, vidéos sur Youtube, les sources se multiplient et la demande des conducteurs évolue. « Le commerce physique a encore de l’avenir car les clients cherchent avant tout la proximité. Il faut essentiellement créer un climat de confiance car même s’il est très au fait de toutes les caractéristiques d’un véhicule, il peut aussi venir avec des préjugés, ou parfois même tester le vendeur en lui donnant de fausses informations. » sourit Nicolas Fourrage. « La part grandissante de la location a cependant un autre avantage, on n’est plus dans une relation de marchandage avec le client, et l’image pas toujours bonne du vendeur de voiture est beaucoup moins présente. »

Publié le 01/02/2019 à 22:04.