Bertrand Cantat aux Escales 2018 : le maire de Saint-Nazaire réagit

À l'annonce de la programmation du Festival Les Escales, plusieurs élu(e)s, dont David Samzun, désapprouvent la venue du chanteur Bertrand Cantat à Saint-Nazaire.

Bertrand Cantat aux Escales 2018 : le maire de Saint-Nazaire réagit

Les têtes d’affiche qui se produiront au Festival Les Escales 2018 de Saint-Nazaire viennent d’être dévoilées. Parmi elles, Bertrand Cantat, ancien chanteur du groupe Noir Désir, condamné pour homicide involontaire après la mort de sa compagne Marie Trintignant : dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003, l’actrice avait reçu 19 coups au visage et au corps, elle décèdera peu après des suites de ses blessures.

“Et au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poings ?”

C’est la phrase tweetée le 11 octobre dernier par Marlène Schiappa, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, en découvrant Bertrand Cantat à la Une des Inrocks. Avec la sortie d’un nouvel album, le chanteur tente depuis quelques mois de revenir sur le devant de la scène. Et effectivement, en pleine affaire Weinstein, quand le harcèlement sexuel peut mettre fin à la carrière des plus grands producteurs et acteurs d’Hollywood, un chanteur de 1m85 dont les coups ont fait périr sa frêle compagne de 50 kg a-t-il vraiment le droit à l’oubli, le droit d’être à nouveau salué, le droit d’être à nouveau applaudi ? Beaucoup de femmes ayant subi les coups de leurs compagnons n’ont pas ce droit à l’oubli, elles n’oublieront jamais, elles resteront marquées à vie.

Le Maire de Saint-Nazaire désapprouve la programmation de Bertrand Cantat

David Samzun, Maire socialiste de Saint-Nazaire, a aussitôt désapprouvé la programmation de Bertrand Cantat dans un courrier adressé à Hervé Clergeau, Président de l’Association Les Escales : « je suis attaché à ce que les personnes condamnées et ayant exécuté leur peine, retrouvent pleinement la vie de la cité, mais je suis aussi, en tant que Maire et responsable politique, attaché au maintien de la paix civile, d’autant plus dans un contexte où le chemin qui reste à parcourir pour protéger les droits des femmes et parfois tout simplement leur vie et leur sécurité, est encore long ».

Un choix regrettable pour beaucoup d’élus de Saint-Nazaire

Contactées, Sarah Trichet-Allaire, conseillère municipale EELV et Florence Beuvelet, conseillère régionale à la commission culture, délégation jeunesse, ont elles aussi vivement réagi. Sarah Trichet-Allaire explique : « la programmation des Escales est indépendante de la ville, l’association étant indépendante. Cependant, alors que les affaires de harcèlements et d’agressions envers les femmes sont de plus en plus relayés et écoutés, c’est un mauvais signal. » Florence Beuvelet rajoute : « Je suis indignée, c’est une provocation, il n’est pas envisageable de recevoir Bertrand Cantat à Saint-Nazaire. » L’élue EELV conclut : « bien sûr, Bertrand Cantat a purgé sa peine, et il ne s’agit pas de censurer la culture. Mais un concert est aussi un événement public, et la ville de Saint-Nazaire s’est maintes fois engagée. Alors moi, personnellement, je n’irai pas écouter ce concert s’il est maintenu. » Même son de cloche de la part de William Duval, élu de l’opposition à Saint-Nazaire. « Pour moi c’est juste insupportable. Je ne comprends pas que l’on puisse donner l’accès à une scène des Escales à Bertrand Cantat. Contrairement à Mr Le Maire qui veux absolument trouver un responsable, peut-être pour mieux se protéger lui et son adjoint à la culture, je ne jetterai pas la pierre au Président de l’Association des Escales, Mr Hervé Clergeau. Je pense que c’est une décision malheureuse, mais n’oublions pas que depuis de très nombreuses années Mr Clergeau et ses équipes ont fait de ces Escales des moments magiques. À titre personnel, je n’irai pas aux Escales cette année. Tant pis, j’y retournerai certainement en 2019. »

Publié le 19/01/2018 à 16:27.