COVID-19 : des repas de chefs pour le personnel soignant

À La Baule, la cheffe Ker Astou mobilise les restaurateurs pour livrer des repas gratuits au personnel soignant, pompiers ou forces de l'ordre sur le front du Coronavirus.

Ker Astou est cheffe de cuisine privée et cheffe au restaurant Maison Pavie à La Baule, et a du interrompre son activité professionnelle depuis le début du confinement. En soutien au personnel de l’hôpital, mais aussi aux pompiers, aux forces de l’ordre et au personnel des Ehpad, elle a réussi le pari de mobiliser des chefs, des producteurs, des entreprises et des commerçants, pour leur cuisiner et livrer gratuitement des repas. Depuis mercredi 1er avril, grâce à l’entraide et à la générosité des bénévoles qui la suivent, plus de 200 repas atterrissent ainsi chaque midi dans les assiettes de personnels soignants, une belle façon pour Ker Astou de leur apporter un peu de réconfort.

« C’est le moment de s’entraider »

« Je ne pouvais pas rester les bras baissés sans rien faire, alors que c’est le moment de s’entraider plus que jamais » explique Ker Astou. « C’est sa façon à elle de remettre un peu de baume au coeur des soignants » ajoute Stéphane Malhaire, directeur du restaurant Maison Pavie, lui aussi engagé dans cette aventure. La jeune cheffe n’a pas hésité à mobiliser elle-même des fournisseurs pour lancer son initiative, qui vient de battre un nouveau record en ce lundi 6 avril : 265 repas livrés au personnel du service de réanimation du Centre Hospitalier de Saint-Nazaire, à des Ehpad, aux services de l’ordre et à des pompiers. Elle-même pompier volontaire à La Baule, Ker Astou a également pu réunir d’autres chefs et des entrepreneurs qui mettent la main à la pâte : L’effet Mer et le restaurant Bref prêtent leur camion frigorifique pour la livraison, les chefs Youssef Karmani (Nossy Be), Raphaël Favreau (Le Clan des Fish) et Marc Dufossé (Nina à la Plage) sont en cuisine, Hervé Braunstein du BistroBaule et Stéphane Malhaire de Maison Pavie préparent les paniers repas, chacun tient son rôle pour livrer à l’heure chaque midi.

Un besoin urgent de contenants

« Toute la matière première est offerte par les fournisseurs » précise la jeune cheffe qui dispose ainsi de tous les ingrédients nécessaires. Metro, Fruidis, producteurs locaux, bouchers, pâtissiers ou encore poissonniers offrent chaque jour des produits. Les bénévoles préparent ensuite les repas dans les cuisines d’une école gracieusement mises à disposition par la Ville de Guérande. Avec ses 4 enfants en confinement à la maison chez elle, la jeune femme n’hésite pourtant pas chaque jour à prendre le temps de contacter de nouveaux fournisseurs, cuisiner, résoudre les problèmes de logistique et d’approvisionnement. Comment les entreprises de la Presqu’île peuvent-elles continuer à l’aider ? « Nous avons tous les jours besoin de matière première, mais surtout un besoin urgent de contenants » s’inquiète-t-elle. Des contenants indispensables pour continuer à assurer les livraisons. Même si Ker Astou opère un roulement pour les différents personnels de la Presqu’île, elle tient à offrir chaque jour leur repas aux 50 soignant(e)s du service de réanimation de l’hôpital de Saint-Nazaire.

Pour toute offre d’aide bénévole, vous pouvez contacter directement Ker Astou sur son portable ou au mail suivant : UNIQUEMENT au 07 70 65 82 99 ou astoucisse@hotmail.com.

Publié le 06/04/2020 à 23:09.

aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire