COVID-19 : le point sur les clusters en Loire-Atlantique

L'ARS Pays-de-la-Loire a publié en fin de journée un point de situation sur l'évolution de la pandémie.

COVID-19 : le point sur les clusters en Loire-Atlantique © Adobe Stock

Chaque jour, de nouveaux foyers épidémiques sont identifiés, nous rappelant que le virus continue de circuler parmi la population. L’existence de clusters en Loire-Atlantique et en Pays-de-la-Loire montrant qu’il existent une ou plusieurs chaînes de transmission active.

Qu’est ce qu’un cluster

Un cluster ou épisode de cas groupé, est défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non.

Combien de Clusters ont-été identifiés en Pays-de-la-Loire depuis le 9 mai 2020 ?

49 clusters ont été identifiés. 27 sont clôturés (pas de nouveaux cas après le délai de 14 jours depuis la date de début des signes du dernier cas rattaché au cluster). 7 clusters sont maîtrisés (diminution régulière du nombre de cas confirmés et probables, diminution du nombre de contacts, et respect des mesures d’isolement). 15 clusters sont en cours d’investigation (contact tracing et dépistage) : 4 en Loire-Atlantique, 2 dans le Maine-et-Loire, 5 en Mayenne, 2 dans la Sarthe et 2 en Vendée.

Quelle est la situation en Loire-Atlantique et sur la Presqu’île guérandaise ?

En Loire-Atlantique, 1 cluster a été identifié en milieu familial élargi, 1 en établissement de santé, 1 dans une communauté vulnérable (migrants en situation vulnérable etc…) et 1 en milieu professionnel au restaurant La Signature à Pornichet. Un cas de Covid-19 a été confirmé le 19 juillet chez une personne travaillant dans cet établissement. Les mesures d’isolement et de confinement du personnel qui s’imposent ont été prises très rapidement : fermeture de l’établissement le 20 juillet et dépistage de l’ensemble du personnel le même jour. Les résultats de ce dépistage sont arrivés hier (le 21 juillet) : au total 14 cas confirmés parmi le personnel. La recherche des cas contacts est en cours et menée activement. L’ARS, en lien avec les acteurs concernés, travaille actuellement sur l’organisation de dépistages plus larges auprès des personnels des bars et restaurants de Pornichet et la Baule.

Ne pas relâcher les mesures barrières

L’ARS rappelle que cette évolution de la situation appelle à une vigilance maximale de la part de tous. Les mesures barrières, dites « 3 M » : port du Masque lorsque nécessaire, au moins un mètre de distance et se laver les mains régulièrement) doivent continuer à être appliquées avec rigueur. « A l’origine des clusters identifiés en Pays-de-la-Loire ces dernières semaines : un relâchement de nos comportements, un manque de vigilance très souvent constatés. Événements familiaux, fête entre amis, rassemblements festifs… sont évidemment légitimes, mais aussi, dans certaines situations, des moments de risques, si les gestes barrières sont peu ou mal respectés et la chaîne de contamination commence. » a rappelé l’ARS

Publié le 22 Juillet 2020 à 23:27.

À lire aussi
aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire