Guérande : La Diablotine ouvre une boutique concept rue Saint-Michel

Les clients y retrouveront le célèbre apéritif pouliguennais, des produits de l'association "Produit en Presqu'île de Guérande", et une offre Click & Collect.

Après Pornic et Pénestin, Emmanuel Birgand ouvre son 3ème magasin La Diablotine dans la rue commerçante principale de Guérande. On y découvrira bien sûr tous les parfums de l’apéritif, mais aussi des produits locaux à acheter sur place où à récupérer après commande sur le web. Une nouvelle façon d’acheter née durant la période du confinement, et que l’entrepreneur souhaite renforcer.

Un apéritif inspiré de son grand-père viticulteur

C’est en 2008 qu’Emmanuel Birgand crée La Diablotine pour les clients de son bar du Pouliguen. « Mon grand-père était viticulteur en Loire-Atlantique et mélangeait à l’époque du Muscadet avec du rhum pour l’apéritif. Je m’en suis inspiré. » explique-t-il. 12 ans après, la recette de son mélange secret de vin, rhum et fruits macérés est déposée, et l’apéritif se décline en 6 parfums. « La première Diablotine était au pamplemousse. Je crée un nouveau parfum chaque année, et j’en enlève un pour ne pas trop élargir la gamme. Cette année, nous avons du citron vert, litchi & rose, fraise & basilic, framboise et romarin, kiwi & banane, mangue & gingembre, et fruits de la passion ». Quelle est la particularité de cet apéritif ? « C’est un apéritif très léger à 14 degrés, festif et convivial, qui plaît beaucoup à un public féminin » détaille Emmanuel Birgand.

Un magasin pour promouvoir les produits locaux

Petif-fils de viticulteur, inventeur, entrepreneur, Emmanuel Birgand a plusieurs cordes à son arc, et s’implique aussi activement depuis 12 ans au sein de l’association Produits en Presqu’ile de Guérande, dont les produits seront vendus dans son magasin. L’association regroupe une centaine de producteurs, restaurateurs, distributeurs de la région, tous animés par le même désir de mettre en valeur les produits locaux et de qualité. Durant la difficile période du confinement, l’association a pu mesurer l’attachement des habitants à ces produits. « Nous avons rapidement mis en place un drive qui a rencontré un beau succès » se félicite Emmanuel Birgand. Un succès qu’il attribue à un outil web performant rapidement mis en place dès le début de la crise, et au choix des produits proposés dans les paniers. « Je pense que ça a bien fonctionné parce que les paniers étaient moins chers avec ce système de vente, et parce que nous avons fait le choix d’un panier complet : du sucré, du salé, du liquide, mais aussi de la déco. Le local, ce n’est pas que de l’alimentaire » insiste-t-il.

Quand le confinement pousse à se réinventer

Durant toute la période du confinement, les adhérents de l’association « Produits en Presqu’île de Guérande » ont continué à vivre, à exister, à produire, à distribuer, et cette période a aussi été propice pour accepter de nouveaux membres. Même si les ventes n’étaient pas équivalentes à la normale avec deux drives par semaine, les adhérents se sont réinventés et compte tirer des bénéfices de cette expérience « Le click & collect va continuer et même être renforcé après le confinement » annonce Emmanuel Birgand. Le système restera identique, les clients réserveront leurs paniers en ligne, et pourront choisir de le retirer en magasin, en évitant la queue et l’attente.

La Diablotine • 21 rue Saint-Michel à Guérande.

Publié le 19 Mai 2020 à 20:02.

À lire aussi
aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire