La Baule : des drones pour cibler les nids de chenilles processionnaires

La ville expérimente cette méthode plus respectueuse de l'environnement en détruisant uniquement les chenilles visées.

La Baule : des drones pour cibler les nids de chenilles processionnaires © Ville de La Baule
Publié le 12 Février 2021 à 16:29.

La chenille processionnaire est un insecte source de risques sanitaires pour les humains et les animaux domestiques, et qui parasite les conifères comme les pins ou les cèdres, en les défoliant. Pour viser juste et ne détruire que ce lépidoptère, la ville de La Baule-Escoublac expérimente l’utilisation de drones.

Interdiction du traitement aérien par hélicoptère

Depuis 2011, l’épandage aérien est interdit pour lutter contre ce parasite dont les poils urticants représentent un vrai danger pour la santé des personnes. « La Ville a privilégié les méthodes de lutte biologique combinées (pièges à phéromones, éco-pièges, nichoirs à mésanges). Pour autant, ce combat reste complexe et continue de nécessiter une implication plus importante de tous au vu de la difficulté de traitement depuis le domaine public » explique la Municipalité. D’où l’expérimentation d’une nouvelle méthode, cette fois-ci avec des drones. « L’appareil de traitement est équipé d’une tige gyrostabilisée capable de diffuser avec précision un produit à l’intérieur des cocons nichés dans les pins, lequel sera ensuite ingéré par les parasites. Cette méthode de traitement respecte l’environnement : seules ces chenilles sont détruites ». Une méthode qui permet également de mieux protéger les opérateurs intervenant contre la dangerosité des poils urticants des chenilles et les risques des travaux en hauteur.

Participez à la discussion sur notre page Facebook !
En ce moment
EN BREF PLUS DE BRÈVES
aux alentours
dernières vidéos
culture & patrimoine
food
shopping
Industrie
Politique
covid
La Baule
Pornichet
Guérande
Saint-Brévin
Trignac
Le Croisic

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire