Saint-Nazaire : des commerces du centre-ville inquiets de l’ouverture d’un centre d’hébergement

Une pétition a été lancée pour protester contre cette installation en haut de l'avenue de la République.

Saint-Nazaire : des commerces du centre-ville inquiets de l’ouverture d’un centre d’hébergement © DR
Publié le 28 Septembre 2022 à 15:12.

Mal informés, mis devant le fait accompli… Des commerç​ants du centre-ville ont découvert par hasard, l’ouverture d’un centre d’hébergement temporaire au 7, avenue de la République. Celui-ci ouvrira dans une quinzaine de jours dans l’ancien hôtel Le Bretagne, préempté par la mairie pour y construire de futurs logements.

Un accueil temporaire des résidents du foyer Blanchy

Le foyer Blanchy, situé dans le quartier de la gare, accueille une trentaine de résidents en difficulté de logement ou d’hébergement. Le centre nécessite aujourd’hui d’importants travaux de chauffage qui ne peuvent être repoussés. Face au manque de bâtiments ou structures disponibles, la ville a décidé de loger ses occupants au Bretagne, le temps d’effectuer les travaux. Ceux-ci devraient s’étendre jusqu’au printemps prochain. À la découverte de l’ouverture du centre temporaire, une vingtaine de commerces riverains se sont regroupés pour protester : « Plus que pour empêcher l’ouverture du centre, c’est surtout pour la façon dont nous avons été mis devant le fait accompli que nous lançons la pétition » explique l’un d’eux. Une lettre en ce sens a été signée par les commerçants et adressée à la municipalité.

publicité

« Voulez-vous la mort de votre centre-ville ? »

« Personne n’a été prévenu » regrettent les commerçants dans leur pétition en ligne. Mal informés sur la nature du centre temporaire, ils évoquent d’ailleurs leurs craintes de « files d’attentes dès 16h » ou encore de « problèmes d’addiction liés à la drogue et à l’alcool » et s’interrogent : « Nous sommes conscients de la nécessité d’offrir un hébergement aux plus démunis mais pourquoi en plein coeur de ville ? Pourquoi au seul endroit qui soit encore fleurissant ? La seule partie du centre-ville qui soit encore préservée ? ». Du côté de la ville, le ton se veut plus rassurant : « Il n’y aura pas de file d’attente puisque le nombre de places attribuées au foyer Blanchy est fixe. Ce foyer accueille actuellement 35 personnes, dont certaines ont également un travail mais ne peuvent se loger ». La municipalité ajoute « Il a été très difficile de trouver un hébergement alternatif, nous manquons de structures ou bâtiments, l’ancien hôtel Le Bretagne était la seule solution possible et envisageable ».

publicité
publicité
publicité
publicité

Site web réalisé à Saint-Nazaire par

Presquileweb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire