La Baule : une retraitée lègue 4,5 millions d’euros à un petit village

Simone Daignas est décédée sans héritier en mars dernier à La Baule, elle a laissé toute sa fortune au village de son enfance dans la Nièvre.

La Baule : une retraitée lègue 4,5 millions d’euros à un petit village

Bernard Gilot, le maire du petit village de Mesves-sur-Loire dans la Nièvre n’en revient toujours pas de ce cadeau tombé du ciel pour sa commune et ses quelques 700 habitants. Simone Daignas, 94 ans, a légué toute sa fortune au village de son enfance cher à son coeur, soit 4,5 millions d’euros (trois en numéraire et le reste en assurance en vie).

Elle voulait rejoindre son mari

La directrice de la résidence de retraite Quietus à La Baule où elle séjournait se souvient : « c’était une femme qui vivait très simplement malgré sa fortune, et dont la seule exigence était de rejoindre son mari, l’amour de sa vie, enterré dans le caveau familial à Mesves-sur-Loire. Lors de nos dernières rencontres, elle avait clairement exprimé ses dernières volontés et nous l’avons accompagnée jusqu’au bout afin qu’elles soient respectées ».

Le village de son enfance

Née à Paris, Simone Daignas avait vécu plusieurs années avec ses parents dans le petit village de la Nièvre et y gardait certainement ses plus beaux souvenirs. Sans enfants, elle a décidé de lui faire don de sa fortune. Joint par téléphone, l’adjoint au maire de La Baule Xavier de Zuchowicz a regretté avec beaucoup d’humour « qu’elle n’ait pas légué sa fortune à La Baule. » L’histoire n’est cependant pas finie puisque Bernard Gilot prévoit déjà de se rendre à La Baule en février pour découvrir le contenu encore inconnu d’un coffre fort que Simone Daignas y possédait dans une banque.

Publié le 24/01/2019 à 18:26.