Le Croisic : à l’Océarium, la vie continue malgré le confinement

Le directeur Stéphane Auffret nous ouvre les portes de l'Océarium fermé depuis mi-mars au public.

Depuis plus de 40 ans, Stéphane Auffret partage sa passion des animaux marins et du littoral avec le public. L’Océarium, créé par son père mareyeur en 1972 sur les quais du Croisic, est devenu au fil des années le passage obligé de tous les enfants de la région, et des touristes en vacances sur la Presqu’île. Aujourd’hui, dans l’incertitude d’une date de réouverture et des conditions dans lesquelles elle s’organisera, Stéphane Auffret et son équipe de soigneurs s’adaptent pour traverser au mieux cette difficile période économique, en continuant chaque jour de prodiguer leurs soins aux quelques 4000 animaux qui peuplent les bassins.

Un coup dur pour l’Océarium et pour le Croisic

« Heureusement nous ne sommes pas isolés, chaque jour en contact avec d’autres aquariums, des réseaux d’entreprise, des acteurs du tourisme, c’est un soutien précieux. » commente Stéphane Auffret. Depuis le début de la crise sanitaire, le directeur qui dirige le Grand Aquarium avec sa femme Nadine, a du revoir le fonctionnement de son établissement pour limiter la casse. Et ce juste avant le coup d’envoi de la saison touristique. « 80% de notre chiffre d’affaires est réalisé entre avril et septembre, avec des journées à plus de 6000 visiteurs en plein été » ajoute Nadine. Dans l’incertitude, les saisonniers n’ont pas encore été recrutés « car on ignore si les animations estivales autour des bassins pourront avoir lieu. » Deux équipes de 2 soigneurs se relaient pour nourrir les animaux, et l’équipe profite de cette pause forcée pour réaliser des travaux de maintenance et économiser de l’énergie. « Les marins pêcheurs du Croisic nous livrent en poisson deux fois par semaine, et nos chambres froides sont pleines » rassure Stéphane Auffret, qui en profite pour nous dévoiler des langoustines conservées dans un frigo de sa réserve « Thierry, un marin pêcheur du Croisic offre demain sa pêche au service de réanimation de l’Hôpital de Saint-Nazaire. » Même si Stéphane Auffret dispose de plusieurs mois de trésorerie, et peut bénéficier d’aides exceptionnelles de l’état, il ne cache pas son inquiétude : « Nous recevons 250 000 visiteurs chaque année, qui génèrent aussi de l’économie dans les commerces et restaurants du Croisic. »

Comment se fera la réouverture ?

Aucune date n’est à ce jour fixée pour la réouverture de l’Océarium, et de nombreuses interrogations subsistent : y aura-t-il une jauge de visiteurs ? Les animations qui ont lieu chaque heure et rassemblent les visiteurs autour des bassins seront-elles maintenues ? Les visiteurs seront-ils au rendez-vous, en particulier les nombreux grands-parents qui accompagnent leurs petits-enfants ? Les touristes viendront-ils dans la région ? Beaucoup d’incertitudes pour un établissement qui réalise régulièrement de colossaux investissements afin d’offrir une qualité de visite et le meilleur habitat possible pour ses espèces. « Le plus important, c’est l’espace » insiste Stéphane Auffret, soigneur de formation, devant le bassin des raies de 11m de long, abrité derrière une vitre venue spécialement du Japon. En attendant d’accueillir de nouveaux visiteurs, il préfère se concentrer sur ses animaux « Je retrouve un peu de temps pour amener une chaise longue devant le bassin des raies, mes préférées, et admirer leurs ballet, je ne m’en lasse toujours pas. »

Océarium du Croisic, avenue de Saint-Goustan, 44490 Le Croisic.

Publié le 23/04/2020 à 21:24.

aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire