Mobilisation pour sauver le Château de Careil à Guérande

La mise aux normes handicapés demandée, trop coûteuse pour le site, menace le petit manoir fortifié de la cité saline.

Mobilisation pour sauver le Château de Careil à Guérande

Les visiteurs pourront-ils demain replonger au coeur du Moyen Âge en arpentant la cour et les salles du Château de Careil ? La Préfecture de Loire-Atlantique vient de refuser à Erwan De Marion, propriétaire du site, une dérogation aux travaux d’accessibilité et normes handicapées.

Une dérogation “unanimement” refusée

Erwan De Marion explique « Les travaux exigés dénatureraient totalement les bâtiments pourtant inscrits à l’inventaire du patrimoine français, nous avons ici des parties du 14ème siècle, le Château date de la même époque que la cité fortifiée, sans compter les coûts que nous ne pourrions de toutes façons pas supporter. » Au fil des années, les charges et lourdeurs administratives rendent de plus en plus difficile l’exploitation des monuments et musées de taille similaire, en leur imposant des contraintes identiques aux grosses structures seules capables de les supporter. Erwan De Marion a ainsi du se séparer de ses 3 employés et continue à assumer seul les visites, il ne décolère pas : « toutes les visites sont guidées et de qualité avec 4000 entrées chaque année, nous accueillons régulièrement des personnes handicapées que nous assistons et qui sortent ravies de leur visite. Le plus incompréhensible est la réponse cinglante reçue de la préfecture : un refus “unanime”, mais anonyme, sans aucun nom, sans aucun contact ni explication, ni aucune visite effectuée sur site pour prendre en compte sa spécificité. » Erwan De Marion ne compte pas abandonner et prépare déjà une nouvelle demande de dérogation auprès de la Préfecture. En signe de soutien, des amoureux du Château de Careil ont déjà lancé une campagne de récolte de fonds sur le site Leetchi.

Publié le 15/01/2018 à 10:27.