Municipales 2020 Saint-Nazaire : Gauthier Bouchet, le trublion du 2nd tour

Insécurité, voirie, baisse des indemnités des élus, attractivité des quartiers... Le candidat Rassemblement National dévoile son projet.

Gauthier Bouchet, 32 ans, est le plus jeune candidat à présenter sa liste “Rassemblement National - Union Nazairienne” aux élections municipales à Saint-Nazaire. Un candidat qui se dit confiant devant la progression constante du vote rassemblement national dans la ville, et se projette déjà dans une quadrangulaire au second tour « face à David Samzun, Gaëlle Bénizé-Thual et une liste du centre ».

Une baisse des indemnités du maire de 50%

« Je veux être un maire au service exclusif de l’intérêt général » annonce d’emblée Gauthier Bouchet, qui affirme ne pas être dans la revanche malgré les attaques qu’il a pu parfois affronter lors des conseils municipaux ces 6 dernières années. Ainsi, parmi les toutes premières mesures du candidat figure une baisse des indemnités du maire de 50%, et de 30% pour ses élu(e)s . « Il y a une demande d’humilité, de sobriété » justifie-t-il en annonçant dans la même lignée une dissociation de la fonction de maire et de président d’intercommunalité car « la CARENE n’est pas le Conseil Municipal en plus grand ». D’autres économies suivraient dans son projet, comme la diminution du nombre de délégation d’adjoints, la suppression de places gratuites de spectacle aux élu(e)s, ou encore une baisse des dépenses de communication.

« Je préfère l’intérêt général aux belles histoires »

Comme le parti du Rassemblement National qu’il représente, Gauthier Bouchet n’hésite pas à établir un lien entre immigration et insécurité, et lorsqu’on lui rappelle quelques belles histoires de familles de réfugiés installées à Saint-Nazaire, il rétorque : « c’est le problème avec la gauche, les belles histoires qui passent avant l’intérêt collectif ». Une vision qui ne l’empêche pourtant pas de souhaiter le jumelage de Saint-Nazaire avec une ville de chaque continent. Le candidat déplore également l’état des quartiers où les Nazairiens se sentent abandonnés. « Il n’y a même pas d’école à Prézégat » regrette-t-il en soulignant que l’insécurité, l’état de la voirie, la propreté et la disparition des petits commerces de quartier figurent parmi les sujets les plus souvent mentionnés, parsemés de critiques envers le maire actuel. Pour y remédier, le candidat annonce l’augmentation des effectifs de la Police Municipale (de 10 à 25 agents) qu’il armera, la création d’une brigade canine pour enrayer le trafic de drogue, l’augmentation du nombre de caméras de surveillance qui seraient alors reliées à un centre de supervision urbaine, et un budget d’investissement dans la voirie de 3,5 millions d’euros.

Des projets pour la ville

À quoi ressemblerait la culture à Saint-Nazaire si Gauthier Bouchet était maire ? « Je souhaite mettre l’accent sur la culture bretonne, et surtout sur la culture scientifique avec la création d’un musée des industries navales et aéronautique qui célèbrera le génie ouvrier » annonce-t-il en prévoyant en parallèle le démantèlement d’EOL « qui ne sert à rien ». Et pour développer « une culture réellement populaire », Gauthier Bouchet propose également la baisse du tarif des Escales, la création de tarifs jeune et familial, et l’organisation d’une seconde journée du patrimoine au débit de la saison touristique. Pas de projet de parc au Petit Maroc, de Marina ou de Port de Plaisance pour le candidat RN, mais la création d’une patinoire à La Plaine des Sports, « en stoppant immédiatement le projet Harmony of the Sky, que les habitants du quartier ne veulent pas », et la rénovation de la Soucoupe « qui pourrait accueillir des salons, de grands événements ». Et du côté des associations ? Gauthier Bouchet préfère « l’utilité sociale » et refuse de subventionner certaines associations qu’il juge « politisées ( MRAP, le Mouvement de la Paix ) », pour apporter de l’aide à des associations qu’il juge plus utiles comme Le Refuge, l’association ado homo, ou encore Aides.

Commerces et emploi

Soucieux du chômage qu’il juge trop élevé à Saint-Nazaire, Gauthier Bouchet prévoit un arsenal de mesures pour relancer l’emploi, mais aussi l’économie du centre-ville. « Nous avons besoin d’une offre commerciale équilibrée » déclare le candidat, qui juge que l’extension des zones commerciales menace le centre-ville et souhaite encourager fiscalement l’installation de commerçants et artisans, et créer un quartier d’affaires regroupant des entreprises de service et de service à la personne. Une maison de l’emploi regroupant les offres d’emploi, et l’incitation à des travaux d’intérêt général sur volontariat pour les chômeurs devraient compléter le dispositif.

Publié le 03 Mars 2020 à 19:29.

aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire