Parc de Brière : les toits de chaume souffrent de la mauvaise qualité des roseaux

Un dispositif financier est mis en place pour aider les propriétaires à remplacer totalement ou partiellement les toitures de leurs chaumières.

Parc de Brière : les toits de chaume souffrent de la mauvaise qualité des roseaux © Nono vlf / Wikimedia
Publié le 30 Juillet 2021 à 16:29.

Depuis plusieurs années, la prolifération d’un champignon dégrade prématurément les toitures de chaume du parc naturel régional de Brière. Un diagnostic en laboratoire commandé par le Parc confirme que la mauvaise qualité du roseau en est la cause. Tout en s’interrogeant sur la filière d’approvisionnement future, la CARENE et le Parc naturel régional de Brière mettent en place des aides pour les propriétaires. Cap Atlantique envisage un dispositif analogue.

Préserver le patrimoine identitaire de la Brière

Afin de préserver le patrimoine identitaire de la Brière que constituent les chaumières, plusieurs secteurs ont l’obligation de maintenir des toitures en chaume. Problème : des démarches ont permis de confirmer que la qualité du roseau fourni était en cause dans leur fréquente dégradation prématurée. Afin de ne pas mettre les propriétaires en difficulté, des aides financières leur seront accordées en fonction de la surface à remplacer, de la durée de vie restante du chaume, de la différence de cout entre le chaume et l’ardoise, et les ressources. La Région et le Département étudient également un dispositif d’aide complémentaire.

Un technicien formé pour les diagnostics

Pour que cette aide ait du sens, il fallait en parallèle s’assurer de la qualité du chaume. En l’absence de diagnostiqueur professionnel, le parc naturel régional de Brière et la CARENE vont recruter et former un technicien pour effectuer des diagnostics indépendants. Ce diagnostic sera pris en charge par la CARENE à 50%.

Développer des roselières en Brière

Un soutien aux professionnels pour sécuriser leur approvisionnement est en cours de montage, ainsi que la rédaction d’une charte qualité. La filière rencontre actuellement des problèmes d’approvisionnement en provenance de certains pays, et le parc s’interroge sur l’opportunité de développer des roselières zones de production en Brière. Celles-ci ne sont pas actuellement travaillées pour produire du chaume, cela devrait donc prendre plusieurs années. Mais avec à terme un roseau de qualité premium issu d’une économie circulaire, moins dépendant des approvisionnements actuels, et estampillé en Brière.

vidéo à la une
En ce moment
aux alentours
vie locale
dernières vidéos
food
shopping
Sport
culture & patrimoine
Industrie
covid
La Baule
Pornichet
Guérande
Saint-Brévin
Trignac
Le Croisic
PLUS DE NEWS
AGENDA

01

Sep

AU

03

Oct

18

Sep

AU

25

Sep

20

Sep

AU

26

Sep

24

Sep

AU

26

Sep

24

Sep

AU

26

Sep

25

Sep

Consommons Parc

Consommons Parc

  • Saint-Malo-de-Guersac
Annonces immobilières

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire