Pornichet : 1er bilan touristique, un été 2020 exceptionnel !

Allongement des séjours, regroupements familiaux, télétravail... La crise sanitaire profite à la station qui fait carton plein grâce au maintien de ses activités et animations.

Pornichet : 1er bilan touristique, un été 2020 exceptionnel ! © SaintNazaireNews.fr

L’équipe Municipale et les différents acteurs du tourisme de Pornichet se sont retrouvés pour tirer un premier bilan de la saison estivale, et ils se félicitent. Grâce à la synergie et à la cohésion des différents professionnels qui ont travaillé main dans la main, tous les indicateurs sont à ce jour supérieurs aux années précédentes. Reste à transformer l’essai en arrière saison, en faisant revenir la clientèle d’affaire.

Le retour aux sources d’une nouvelle clientèle

​L’été 2020 n’était pas un été classique, et de nouveaux et nombreux vacanciers ont rempli les hôtels, résidences secondaires, plages, et lieux touristiques de la station. « La fréquentation est supérieure aux années précédentes, avec une clientèle essentiellement française qui est arrivée plus tôt et reste plus longtemps » constate Roxane Taraud-Baumal, directrice de l’Office de Tourisme et de Congrès Pornichet la Destination. « Dès la mi-juin, des actifs en télétravail se sont installés à Pornichet, et cette période a clairement profité aux regroupements familiaux. On revient à sa région d’enfance, sa région d’origine… » Même constat dans les clubs de plage qui ont souvent du employer des saisonniers supplémentaires pour faire face à la demande. Il faut bien occuper les enfants pendant qu’on travaille face à la mer ! « Pour la première fois nous avons reçu des demandes de pré-réservations dès le mois de juin, c’est nouveau. Avec des enfants parfois inscrits 6 semaines d’affilée » explique Sophie Dounont du club de plage Le Poséidon à Sainte-Marguerite. Des enfants et des parents qui ont apprécié la qualité de vie de la région, puisque certains ont depuis choisi de vivre à l’année à Pornichet. « Suite au confinement, des familles se sont installées sur la commune. On le constate à la hausse des inscriptions scolaires » ajoute le Maire de Pornichet Jean-Claude Pelleteur.

Les activités de plein air plébiscitées

Comment se sont occupés les touristes cet été ? « Les activités de plein air ont été les plus prisées : balades à vélo, mini-golf, nautisme, animations de plein air, ou visites des environs vers Guérande et la Brière » détaille Roxane Taraud-Baumal. Du jamais vu ! Au club de voile Eole à Sainte-Marguerite, il a parfois fallu afficher complet l’après-midi pour les stages et locations. Venus en nombre grâce aussi à une météo exceptionnelle, les vacanciers ont cependant eu besoin d’être rassurés en préparant leurs visites en amont, et le pari de la Municipalité de maintenir un grand nombre d’animations estivales a été gagnant : 25 ans des Renc’Arts, Masters de Volley, Vendredis des Petits Loups, Matins Toniks… L’offre est restée large avec 200 rendez-vous programmés et 193 réalisés. « La venue d’artistes internationaux aux Renc’Arts a été très appréciée… Par le public, et par les artistes eux-même. La chanteuse canadienne Mélissa Laveaux n’est montée qu’une seule fois sur scène en 2020, à Pornichet » souligne Anthony Guglielmi, adjoint à l’Événementiel et à la Vie associative.

L’hôtellerie et les commerces retrouvent le sourire

Même si l’été ne rattrapera jamais les pertes subies durant le confinement, notamment avec la perte de la clientèle d’affaire, les hôtels s’affichent satisfaits. Après leur ouverture début juin, ils ont rapidement reçu leurs premières réservations, et ont constaté une augmentation du prix des séjours. « Les vacanciers n’ont pas pu profiter de promotions habituelles à la fin de l’hiver, ils ont réservé quelques jours avant leur séjour sans bénéficier de ces offres » constate Thomas Widt, directeur de l’hôtel Ibis Pornichet La Baule. « Pour soutenir les hôtels, nous leur avons fourni chaque semaine un top 5 des activités à proposer à leur clientèle » explique la directrice de l’Office du Tourisme. Cette aide précieuse leur a permis de gagner du temps en se concentrant sur la lourde gestion des mesures sanitaires à faire respecter, et complète les différentes actions mises en place pour soutenir tous les acteurs locaux durant cette saison. Jean-Pierre Hoquy de l’association des commerçants du Dauphin en fait lui aussi le constat « Nous sommes les seuls à avoir pu organiser une braderie des commerçants sur la presqu’île. La ville nous a aidé tant pour la sécurité, que pour l’organisation, ou l’affichage. Nous avons bien travaillé ». Alice Thuard, de la boutique Les Coquettes confirme « Nous avons aussi bénéficié des bons d’achat distribués par la Ville. C’était un bon coup de pouce car beaucoup de résidents permanents sont restés dans la région cet été ».

Une arrière-saison en point d’interrogation

La meteo sera déterminante pour retenir les touristes au mois de septembre, mais les professionnels du tourisme s’inquiètent principalement du retour de la clientèle d’affaire. Ulysse Harin du club de voile Eole constate « J’ai déjà perdu toute la clientèle d’entreprise en juin, je n’ai pas encore de visibilité sur septembre. » Même constat dans les hôtels préoccupés par la baisse très importante des déplacements et événements d’entreprises. « Les difficultés d’Airbus vont peser, car cela représente une très grosse part des réservations de septembre et de l’automne » rappelle Jean-Claude Pelleteur. À la Cité des Congrès, on travaille aussi d’arrache-pied pour trouver une nouvelle clientèle, la quasi-totalité des réservations ayant été annulée jusqu’à la Toussaint dans les Hôtels.

Préparer la saison 2021

La synergie et la cohésion des acteurs touristiques a permis de garantir une saison exceptionnelle à la station, mais tous regardent déjà l’enseignement qu’ils doivent en tirer pour l’été 2021. « Nous devons nous servir de cette expérience, car nous allons bénéficier de ces nouveaux touristes dans les années futures. La population était différente cette année sur nos plages. Nous avons connu beaucoup de problèmes d’incivilité la nuit, peut-être en raison de la fermeture des boîtes de nuit. Parfois même en journée. Nous n’en avions pas l’habitude, nous devrons rester vigilants sur ce point. » conclut Jean-Claude Pelleteur. En attendant, la saison n’est pas terminée, avec quelques beaux rendez-vous à venir, comme Escale Céramique les 23 et 24 août, et le Paddle Trophy les 5 et 6 septembre où s’affronteront de grands champions.

Publié le 21 Août 2020 à 20:24.

À lire aussi
aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire