Pornichet : 2020, une année collector pour le festival Les Renc’Arts

Du 16 juillet au 13 août, le festival soufflera ses 25 bougies avec un format unique et réinventé dans le pur esprit des arts de la rue.

Pornichet : 2020, une année collector pour le festival Les Renc’Arts © Festival Les Renc'Arts

En cette période exceptionnelle, les organisateurs des Renc’Arts ont mobilisé leur optimisme et leur imagination pour offrir au public des spectacles à la hauteur de ce bel anniversaire. Chaque lundi, mardi, mercredi et jeudi soir, les artistes envahiront Pornichet pour des spectacles gratuits à ciel ouvert et des concerts. Nouveauté cette année, le festival s’ouvrira sur un “petit déjeuner-cirque” et s’achèvera avec un fantastique bouquet final sous forme de nuit blanche théâtrale. Des parcours littéraires et plastiques complèteront la programmation dans les espaces publics.

Les arts de la rue, quand public et artistes font corps

« Nous voulions maintenir les Renc’Arts côute que coûte, et alors que de nombreux festivals annonçaient leur annulation, nous sommes restés optimistes » explique Simon Baranger, directeur artistique du festival Les Renc’Arts. « Le festival est ici organisé par la ville. La question économique se posant moins, cela nous a sauvé ». Au final c’est une édition à nulle autre pareille qui attend le public : 25 propositions artistiques différentes dont 3 concerts, à raison de 4 spectacles par semaine, seront à découvrir au Bois Joli, dans l’amphithéâtre de verdure de Sainte-Marguerite, dans la cour de l’école Jean Macé, et dans la cour de l’ancienne école Gambetta. Jauge oblige, une billetterie gratuite obligatoire sera ouverte 48h avant chaque spectacle. Et pour entretenir la flamme itinérante propre aux arts de la rue, avec ces moments magiques où public et artistes se rapprochent tout en restant en mouvement, 5 impromptus surprises s’inviteront en déambulation dans les rues de Pornichet les mercredis et samedis.

La musique aux Renc’Arts

3 concerts assis sont programmées le jeudi au Bois Joli dans le cadre du festival.

  • Jeudi 23 juillet : la chanteuse canadienne Mélissa Laveaux, avec son énergie rock et sa voix singulière, invite à voyager à travers l’histoire, et transporte le public à Haïti avec ses chants populaires, ses cantiques pastoraux et ses hymnes solennels. Tout Public. Bois Joli. 21h30. Durée 1h.
  • Jeudi 30 juillet : la musique de Flèche Love, mélange de hip-hop et d’électro, est une artiste atypique qui ne laisse pas indifférent, qui vise au coeur et ne rate jamais sa cible. De son vrai nom Amina Cadelli, elle panse ses plaies à travers les puissants morceaux qu’elle écrit, compose et produit. Tout public. Bois Joli. 21h30. Durée 1h.
  • Jeudi 6 août : le duo Birds on a Wire, porté par les voix remarquables de Rosemary Standley, chanteuse du groupe Moriarty, et de Dom la Nena, chanteuse et violoncelliste, est un voyage musical rîche en émotions, bercé par un répertoire composé de reprises de Pink Floyd, Bob Dylan ou encore Gilberto Gil. Tout public. Bois Joli. 21h30. Durée 1h15.

La programmation arts de la rue

16 spectacles arts de la rue auront lieu du 16 juillet au 13 août dans l’amphithéâtre de Sainte-Marguerite, dans la cour de l’école Jean Macé et dans la cour de l’ancienne école Gambetta. Tous les spectacles débuteront à 21h11, et pourront être réservés dès 9h11 l’avant veille.

  • Ouverture du festival le jeudi 16 juillet : rendez-vous pour un petit-déjeuner plein cirque avec la Cie Presque Siamoises. L’occasion d’apprendre à se contorsionner au réveil en mangeant ses tartines ! Tout public. Cour de l’ancienne école Gambetta. 8h30. Durée 66 minutes. SPECTACLE ANNULE EN RAISON D’UNE BLESSURE.
  • Jeudi 16 juillet : la Cie de théâtre Des Batteurs de Pavés remonte le cours du temps avec Richard III, prêt à tout pour accéder au trône, et qui fait participer le public à son histoire. À partir de 14 ans. Cour de l’ancienne école Gambetta. 21h11. Durée 1h30.
  • Lundi 20 juillet : la Cie de danse Group Berthe présente son spectacle Silence Féroce, où un trio et une voiture interrogent les rapports entre les êtres en mettant en scène le silence. À partir de 8 ans. Cour de l’école Jean Macé. 21h11. Durée 1h.
  • Mardi 21 juillet : un piano et 3 artistes de cirque du collectif Pourquoi Pas orchestrent un numéro de portés acrobatiques, jonglage et musique. Tout public. Cour de l’ancienne école Gambetta. 21h11. Durée 50 minutes.
  • Mercredi 22 juillet : la Cie de cirque El Nucleo présente Nawak, un spectacle onirique où l’imaginaire est roi. Tout public. Cour de l’école Jean Macé. 21h11. Durée 45 minutes.
  • Lundi 27 juillet : Serge Teyssot-Gay et Paul Bloas offrent un duo guitare électrique-pinceaux dans le spectacle Ligne de Front, où la peinture de 2 géants progresse au rythme d’une improvisation musicale. Tout public. Amphimer. 21h11. Durée 1h.
  • Mardi 28 juillet : la Cie de théâtre Le Nom du Titre rassemble des troubadours des temps modernes, qui s’autoproclament philosophes et se penchent sur le devenir de l’humanité. À partir de 8 ans. Cour de l’ancienne école Gambetta. 21h11. Durée 1h15.
  • Mercredi 29 juillet : retour du cirque avec Circo Zoé qui présente Naufragata, un spectacle en nécessaire mouvement ponctué de départs et d’arrivées d’une embarcation de fortune. À partir de 8 ans. Amphimer. 21h11. Durée 1h15.
  • Jeudi 30 juillet : la Cie Les Barjes présente Joe & Joe, un duo humoristique sous les traits de deux militaires un brin décalés qui ont bien du mal à détricoter les liens entre ordre et désordre.
  • Lundi 3 août : la Cie de danse Beau Geste rapproche l’homme et la machine dans un duo danseur-pelleteuse inédit. Tout public. École Jean Macé. 19h30 et 21h11. Durée 20 minutes.
  • Mardi 4 août : le binôme formé par Dirk et Fien mélange cirque, théâtre et musique pour jouer de concert la partition d’une vie à deux. Tout public. Amphimer. 21h11. Durée 1h.
  • Mercredi 5 août : la cie Fantazio raconte l’histoire d’Éléphant Man, en dressant le portrait d’une folie ordinaire mais à la fois contrôlée par un chaos saisissant. À partir de 8 ans. Cour de l’ancienne école Gambetta. 21h11. Durée 1h30.
  • Lundi 10 août : la cie La Folle Allure invite au voyage mythologique avec son spectacle Petra, mêlant acrobaties aériennes, voix, musique et poésie. À partir de 6 ans. Cour de l’ancienne école Gambetta. 21h11. Durée 50 minutes.
  • Mardi 11 août : la création Starsky Minute de La Dépliante met en scène un clown acrobatique livreur de colis…qui manque d’efficacité. À partir de 10 ans. École Jean Macé. 21h11. Durée 50 minutes.
  • Mercredi 12 août : Jacqueline et Marcel proposent un spectacle music hall plein de panache et de charme, où deux imposteurs parlent de porte, de tabouret et de tricherie. Tout public. École Jean Macé. 21h11. Durée 45 minutes.
  • Mercredi 12 août : le garçon orchestre et la fille chansigneuse d’Albaricate reviennent avec un nouveau défi : raconter avec un humour “L’Odyssée” en 1h, à deux, et en chansons. Tout public. École Jean Macé. 22h. Durée 1h.
  • Clôture du festival le jeudi 13 août : vivez l’expérience ! Le Théâtre de l’Unité offre un format exceptionnel pour ce dernier jour des Renc’Arts : 8h de théâtre tout au long d’une nuit hors du commun qui invite au voyage onirique, poétique et artistique. Installés dans des transats, sur des matelas, sous une couverture, vous vous laisserez bercer par les rêves et chansons de la troupe. Et si vous vous assoupissez, attendez-vous à d’étranges songes. À partir de 12 ans. Cour de l’ancienne école Gambetta. de 23h à 7h du matin, suivi d’un petit-déjeuner jusqu’à 8h.

3 journées d’impromptus artistiques

On a bien essayé pour vous de savoir où, quand, comment ? Mais l’équipe des Renc’Arts garde le secret absolu sur les apparitions d’artistes qui viendront surprendre les passants et faire un petit bout de chemin avec eux, dans des lieux encore inconnus de la ville. Alors à vous de sillonner Pornichet pour les retrouver, ou laissez tout simplement la surprise des sons et des gestes de ces artistes itinérants agir, quelque part dans la ville. Samedi 18 juillet, Les commandos poétiques des Souffleurs viendront chuchoter à l’oreille des secrets poétiques, littéraires et philosophiques tirés de textes qui ne manqueront pas de vous émerveiller. Mercredi 22 juillet, la Compagnie Pomme d’Or promènera son Macadam Piano, un drôle d’instrument équipé de roues et pédales, et animé par le musicien lui-même. Mercredi 12 août, le trio a capella de Garçons S’il Vous Plaît ! déambulera muni d’une ardoise de chansons à la demande. Ces 3 journées en forme de guet-apens artistiques peuvent aussi être l’occasion de découvrir les parcours itinérants : des installations artistiques oniriques du collectif rennais Les Oeils, du square Hervo jusqu’à Nina à la Plage, et un parcours littéraire réalisé à partir du livre de l’écrivain Nicolas Turon “La Moche aux Couettes”, écrit pour les 120 ans de Pornichet en clin d’oeil au célèbre roman de Jules Sandeau “La Roche aux mouettes”. Ce parcours enquête marchera sur les pas de Mémet, commisaire fraîchement débarqué à Pornichet pour résoudre une enquête.

Festival les Renc’Arts du 16 juillet au 13 août 2020. Billetterie gratuite obligatoire, 48h avant le spectacle, sur le site web des Renc’Arts. Informations et renseignements en ligne ou au 02 40 11 55 55.

Publié le 09 Juillet 2020 à 21:40.

À lire aussi
aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire