Pornichet : le maire écrit une lettre ouverte acide à Édouard Philippe

Après l'annonce du report de l'installation des maires élus au 1er tour, Jean-Claude Pelleteur fustige le manque de respect du 1er Ministre dans une lettre ouverte.

Pornichet : le maire écrit une lettre ouverte acide à Édouard Philippe © SaintNazaireNews.fr

​Édouard Philippe l’a annoncé jeudi 19 mars 2020 au Sénat, les maires élus dès le premier tour ne pourront pas tenir leur premier Conseil Municipal comme prévu, et devront attendre au moins jusqu’à la mi mai. Une décision qu’il justifie par le fait que « les conditions sanitaires pour l’installation des conseils municipaux prévue par le code électoral entre demain matin et dimanche n’étaient plus réunies », et ce bien que les conditions sanitaires aient pourtant permis à des millions de Français de se déplacer il y a moins d’une semaine dans les bureaux de vote. Les maires sortants resteront donc en place durant cette période, et les maires élus au premier tour devront attendre. Jean-Claude Pelleteur, maire sortant et réélu dès le premier tour avec 58,15% des voix, a exprimé son désaccord dans une lettre ouverte adressée au Président de la République.

Lettre ouverte de Jean-Claude Pelleteur

Lettre ouverte à Monsieur le Premier Ministre

Pornichet, le 20 mars 2020

Monsieur le Premier Ministre,

Après avoir fait une déclaration la veille du premier tour des élections municipales qui a eu pour conséquence une abstention record,

Après nous avoir, pendant une semaine, laissé nous organiser sur la commune en :

  • ​mobilisant nos services sociaux pour veiller aux personnes âgées et isolées,
  • ​restant à l’écoute des besoins exprimés par nos concitoyens,
  • ​en aidant les associations caritatives à maintenir leurs distributions alimentaires,
  • mobilisant nos six Policiers municipaux sur le respect des consignes nationales,
  • anticipant les décisions du Préfet pour fermer nos plages face à l’inconséquence de certains,
  • organisant nos services et nos marchés alimentaires pour que la santé de nos concitoyens soit préservée,
  • donnant des gels hydroalcooliques à nos EHPAD,
  • tentant de répondre aux interrogations de nos artisans et de nos chefs d’entreprise notamment ceux du bâtiment face au manque de clarté de votre Gouvernement sur la poursuite de l’activité professionnelle et les conditions d’octroi du chômage partiel.

Vous décidez la veille de la mise en place du Conseil municipal, organisé dans un lieu inédit en respectant vos consignes, de reporter son installation.

Monsieur le Premier Ministre, lorsque l’on est à la tête d’une armée, on s’assure que, les 30 000 petits officiers élus démocratiquement au 1er tour, qui se dévouent avec les services parfois jour et nuit, soient respectés.

A la place qui m’incombe, j’entends bien, dans les semaines à venir, rester pleinement mobilisé et me tenir aux côtés de mes concitoyens pour répondre, avec les moyens dont je dispose, à leurs besoins du quotidien face à cette crise sanitaire sans précédent.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération.

Le Maire,

Jean-Claude PELLETEUR

Publié le 20/03/2020 à 15:28.

aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire