Pornichet : le maire Jean-Claude Pelleteur candidat à sa succession

L'actuel maire sans étiquette est ainsi le premier candidat à se lancer dans la campagne des Municipales 2020 à Pornichet.

L’association Pornichet Avant Tout créée pour mener campagne avec Jean-Claude Pelleteur, ira dès la semaine prochaine à la rencontre des Pornichétins.

« Je reste un homme libre »

C’est accompagné de sa première adjointe Frédérique Martin que Jean-Claude Pelleteur a annoncé samedi qu’il briguera bien un deuxième mandat à la mairie de Pornichet. Une décision annoncée 6 mois avant l’échéance électorale, pour continuer à travailler jusqu’au bout sur les dossiers. « Je suis élu pour 6 ans, pas 4 ans et demi, il faut faire campagne mais gérer aussi la commune » commente Jean-Claude Pelleteur. Qui figurera sur cette nouvelle liste ? « Je reste un homme libre. Pornichet Avant Tout rassemble des habitant(e)s de toutes sensibilités, gauche ou droite, y compris des marcheurs, même si je ne suis ni encarté ni soutenu par En Marche » précise-t-il. 40 % de l’équipe municipale actuelle sera renouvelée, et les élu(e)s devront signer une charte des droits et devoirs, dont le contenu sera annoncé publiquement deux mois avant les élections.

Un candidat et maire à l’écoute

Sans dévoiler le programme de Pornichet Avant Tout, Jean-Claude Pelleteur a déjà annoncé ses deux grands axes de travail : l’environnement, et la consultation des habitants. « Je ne serai candidat à aucun autre mandat, pleinement consacré à ma tâche. Le travail d’écoute entamé durant mon mandat va se poursuivre : j’ai reçu personnellement 200 personnes chaque année, sans compter les rencontres avec les associations, et je souhaite rester au contact des Pornichétins pour bâtir un programme avec eux, en particulier en ce qui concerne les questions environnementales » souligne le candidat, en annonçant que dès la semaine prochaine et durant les 3 prochains mois, il participera à des discussions libres chez l’habitant par groupe de 8 à 10 personnes. Une décision aussi motivée par le souhait de voir plus de jeunes s’impliquer dans les réflexions et les consultations . « Seulement 10 % de jeunes participent actuellement aux réunions publiques » regrette Jean-Claude Pelleteur.

« Nous n’avons pas à rougir de notre action »

En dressant un premier bilan de son mandat, Jean-Claude Pelleteur souhaite poursuivre la transformation de la ville amorcée en 2017 : travaux du coeur de ville, accessibilité du front de mer à pied ou à vélo facilitée, développement du nouveau pôle culturel dans l’ancienne école Gambetta avec la création du cinéma associatif “Toile de Mer’, aménagement du front de mer en concertation avec La Baule…« Nous ferons le bilan avec les Pornichétins, mais je pense que nous n’avons pas à rougir de notre action » estime le maire. Et concernant l’avenir et l’aménagement des ports de plaisance et d’échouage, dont l’actuelle concession s’arrête en 2026, il précise : « La décision sur la transformation se fera par le maire élu en 2020, mais nous savons que le projet présenté en réunion publique de réunir les deux ports est finançable ».

Publié le 06/10/2019 à 10:59.