Pornichet : une rentrée scolaire avec des effectifs en hausse

La Municipalité se félicite de l'arrivée de jeunes ménages qui entraîne dès cette année l'ouverture de nouvelles classes dans les écoles primaires.

Pornichet : une rentrée scolaire avec des effectifs en hausse Emmanuel Bar, directeur de l'école Gambetta & Elisabeth Tesson / © Ville de Pornichet

La politique familiale menée depuis 6 ans porte ses fruits : après plusieurs années de baisse puis de stagnation, les écoles primaires de Pornichet enregistrent cette année l’inscription de 991 élèves, soit une progression de 7% par rapport à la rentrée 2019/2020.

Une ouverture de classe au Pouligou et à Gambetta

« Ce chiffre est un indicateur très positif pour l’avenir de Pornichet. Il démontre le dynamisme démographique de notre commune, et garantit la vitalité de nos commerces et le maintien de nos services publics pour les prochaines années » indique Elisabeth Tesson, adjointe à la Petite Enfance et à la Jeunesse. Une autre conséquence immédiate, l’ouverture de deux nouvelles classes de maternelle, une à l’école du Pouligou, et la seconde à l’école Gambetta. « La politique menée ces 6 dernières années, dans ce domaine, et poursuivie par l’actuelle Municipalité, porte donc ses fruits », continue l’élue. La ville a en effet oeuvré ces dernières années en faveur de l’installation de jeunes ménages en développant notamment des services à destination de la famille, en soutenant l’accès à la priorité, en créant un lotissement communal… La qualité de vie n’est pas non plus étrangère à cette évolution, et l’effet post confinement a beaucoup joué dans l’installation de nouvelles familles qui se sont mises au télétravail ou qui, pour certaines, ont saisi l’occasion pour radicalement changer de métier.

Les travaux effectués durant l’été

Les écoles de Pornichet profitent dès aujourd’hui de divers améliorations et aménagements : réfection de la toiture de la maternelle de l’école Gambetta (ex-Ramiers) avec création d’un puits de lumière, rafraîchissement des peintures du couloir, ou encore amélioration du fonctionnement de la cuisine centrale au groupe scolaire du Pouligou, ou encore remplacement progressif des vidéos projecteurs interactifs dans les classes. Aux abords des écoles, les marquages des pistes cyclables en vert et des passages piétons renforceront la sécurité des enfants. « soit un investissement de 75 000 € pour la commune » ajoute Elisabeth Tesson.

Les écoles privées dotées des mêmes moyens que le public

284 élèves ont fait leur rentrée à l’école Gambetta (96 en maternelle et 188 en élémentaire), 338 élèves à l’école du Pouligou (dont 117 en maternelle et 221 en élémentaire), 256 élèves à l’école Saint-Jean (dont 78 en maternelle et 178 en élémentaire), 113 élèves à l’école Sainte-Germaine (dont 43 en maternelle et 70 en élémentaire), et 451 élèves au collège du Sacré Cœur. « Afin que tous les élèves de Pornichet bénéficient des mêmes moyens, la Ville de Pornichet octroie, chaque année, une subvention aux écoles Saint-Jean et Sainte-Germaine, dans le cadre du Contrat d’association. Cette année, elle se monte à 242 000 €, soit 1734 € par élève/an en maternelle, et 459 €/an en élémentaire. Un soutien est également apporté pour les repas (2,40 €/repas). » confirme la Municipalité. Une égalité qui se retrouve également dans le soutien de la Ville aux 4 écoles pour profiter de classes découvertes (28 500 € pour l’année 2020), pour la voile scolaire (20 500 €), mais aussi dans les nombreuses interventions des services municipaux au sein des classes (Médiathèque, Police Municipale, Espaces Verts, Service des Sports…) et d’un spectacle par an à Quai des arts.

Au menu des cantines

« Actuellement, plus de 40 % des produits cuisinés et servis sont bio et/ou issus de l’agriculture locale d’origine. » Un effort que compte bien poursuivre Laëtitia Guinche, élue déléguée à l’Alimentation Durable, en lançant une étude en faveur d’une restauration scolaire responsable, bio et locale. Objectif de cette étude ? « développer progressivement les partenariats en circuits courts pour tendre vers 100% de circuits courts, ou de bio, dans les approvisionnements de la cuisine centrale. » Une excellente initiative d’autant plus que la région et la presqu’île regorgent de producteurs proposant un choix varié de produits de qualité.

Publié le 01 Septembre 2020 à 16:26.

À lire aussi
aux alentours dernières vidéos

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire