Saint-Nazaire : à quoi ressemblera un nouvel été sans Les Escales ?

La Ville annonce rejeter les propositions alternatives des Escales en raison de leur coût, mais planche déjà sur une série de rendez-vous musicaux et culturels pour cet été.

Saint-Nazaire : à quoi ressemblera un nouvel été sans Les Escales ? © SaintNazaireNews.fr
Publié le 13 Avril 2021 à 20:22.

Une jauge de 5 000 personnes maximum, en format assis, sans buvette ni restauration. Telles sont les règles imposées en cet été 2021 aux organisateurs de festivals partout en France, afin de limiter les contaminations à la COVID-19. Depuis cette annonce, l’association Les Escales a travaillé sur une proposition de soirées au Petit Maroc et sur le toit de la base sous marine, qui permettraient de toucher de 4 000 à 8 000 personnes au lieu des 45 000 habituelles. Mais les subventions demandées, identiques au montant des subventions du festival dans sa forme originale, ont été refusées par la Ville.

Garder en ligne de mire les 30 ans du Festival en 2022

L’association Les Escales a communiqué par courrier ses différentes propositions à ses partenaires publiques. « Ces deux propositions consistent à solliciter le maintien de toutes les subventions publiques prévues pour un événement à 45.000 personnes en les mobilisant pour une offre alternative touchant entre 4.000 ou 8.000 personnes selon les scénarii proposés » a précisé la ville de Saint-Nazaire dans un communiqué. Ainsi, les organisateurs du festival proposent 4 soirées successives à la fin juillet sur le plateau du Petit Maroc qui permettraient de réunir 2000 spectateurs par soir, pour un budget total de 923 980 euros, et 10 soirées réparties sur le seul mois de juillet sur le toit de la base sous-marine, et qui permettraient de réunir 400 spectateurs par soir, pour un budget de 665 913 euros. « Face à la crise sanitaire que nous traversons, chacun doit prendre ses responsabilités. Quand un festival ne peut matériellement pas se tenir, il n’est pas possible d’envisager le report de cette charge sur les seules subventions des collectivités locales. C’est le sens des dispositifs de solidarité nationale, tels que le chômage partiel, qui doivent prendre le relais afin, comme dans de nombreuses autres filières économiques, de préserver les savoirs faire et d’attendre le retour des jours meilleurs ». La ville de Saint-Nazaire ne souhaite pas pour autant abandonner ses efforts pour proposer un été animé, en particulier après de longs mois de crise sanitaire, et travaille sur « des rendez-vous culturels, avec la prudence qui s’imposera et l’adaptation aux situations sanitaires du moment ». Des rendez-vous également souhaités « pour que les artistes puissent jouer et présenter leur travail ». « Bien sûr, dès que le temps se sera éclairci, la Ville de Saint-Nazaire et les Escales poursuivront de concert le travail souhaité et engagé par la nouvelle présidente de l’association sur la refondation du festival, avec en ligne de mire le bel anniversaire des 30 ans qui est prévu en 2022 » a tenu à préciser Michel Ray, Adjoint à la culture.

Des concerts, des expos, des spectacles de rue, et des soirées « retour de plage »

Plus que jamais, force doit revenir à l’imagination et à l’agilité. Cet été, la priorité est de permettre aux artistes de jouer et d’exposer et à nous toutes et tous de les rencontrer. La Ville de Saint-Nazaire sera au rendez-vous de son histoire et de ses responsabilités » indique Michel Ray. Les premières propositions des équipes culturelles de la ville prévoient ainsi :

  • Une saison « le Vip sur le toit » qui permettra au VIP de proposer une série de concerts tout au long du mois de juin sur le toit de la base sous-marine. Une réflexion est par ailleurs engagée par les équipes du VIP pour assurer une offre de concerts avec les autres communes de l’agglomération.
  • Une exposition de photos grands formats intitulée « Cargo », pendant toute la durée estivale, dans l’espace public, initiée par l’Association L’Art à l’ouest autour du travail du photographe John Batho.
  • La programmation de « Saint-Nazaire côté plages », qui mêlera activités sportives et de bien-être et spectacles de rues sur le littoral et proposera une soirée hebdomadaire itinérante de musique et de cinéma, en mode « retour de plage » dans les quartiers nazairiens, en collaboration avec les Maisons de quartier.
  • Une exposition dans le cadre de la démarche Ville d’Art et d’Histoire, installée au Jardin des Plantes pendant toute la durée estivale.
  • Une saison estivale de spectacles sur le toit de la base sous-marine, en juillet et août, via la contribution des opérateurs locaux.
  • Un soutien accru, en collaboration avec le GIP Cafés cultures, à l’organisation de concerts dans les bars et cafés nazairiens.
En ce moment
EN BREF PLUS DE BRÈVES
aux alentours
dernières vidéos
culture & patrimoine
food
shopping
Industrie
Politique
covid
La Baule
Pornichet
Guérande
Saint-Brévin
Trignac
Le Croisic

Site web réalisé par

PresquileWeb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire