Saint-Nazaire : avis “moyennement favorable” au palmarès des villes cyclables

La Fédération Française des Usagers de la Bicyclette a dévoilé les résultats d'une grande enquête menée auprès des usagers.

Saint-Nazaire : avis “moyennement favorable” au palmarès des villes cyclables © SaintNazaireNews.fr

L’enquête baromètre “Parlons Vélos​” des villes cyclables 2019 a été lancée en ligne de septembre à novembre 2019 par la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette, avec 26 questions concernant la sécurité, le confort, les efforts de la ville, les services de stationnement, ou encore le ressenti global. 402 réponses ont été recueillies auprès d’usagers de Saint-Nazaire, 185 000 au niveau national, 768 communes ont été classées.

3 point noirs dans la ville

Avec une note globale de 3,45 (moyenne à 3,5) et un avis “moyennement favorable” de la part des cyclistes, Saint-Nazaire figure à la 6ème place des villes de 50 000 à 100 000 habitants, soit une place de moins qu’au classement précédent en 2017. La ville se place ainsi derrière La Rochelle, Chambéry, Versailles, Lorient et Dunkerque, et devant Mérignac, Plessac, La Roche-sur-Yon, et Cergy. Côté sécurité, si les Nazairien(ne)s répondent majoritairement pouvoir circuler librement dans les rues résidentielles, ils sont en revanche critiques sur la circulation sur les grands axes et dans les communes voisines, et se sentent globalement plus en danger qu’en sécurité. 3 points noirs ressortent de cette enquête : le bas de l’avenue de la République (face à la gare), le carrefour entre le Boulevard Paul Leferme et l’avenue du Pertuis, et le rond point de Plaisance.

Les meilleurs notes pour le stationnement et les services

Ce n’est pas lorsqu’ils roulent que les cyclistes sont les plus contents à Saint-Nazaire ! La catégorie la mieux notée dans l’enquête concerne les services et le stationnement : facilité de stationnement, de location de vélo, ou réparation. En revanche, les cyclistes nazairiens regrettent le manque de respect des véhicules motorisés, le manque d’itinéraires directs, et de solutions alternatives sures en cas de travaux. Les efforts de la ville sont notés par les usagers juste en-dessous la moyenne, avec un manque d’écoute de la ville, et un stationnement abusif des véhicules motorisés sur les pistes cyclables. En revanche, les efforts faits en faveur du vélo par la ville et la communication en faveur des déplacements à vélo sont mieux notés.

Guérande mauvaise élève de la Presqu’île

Alors que Pornichet et La Baule obtiennent le même avis “moyennement favorable” que Saint-Nazaire, Guérande n’obtient qu’une note globale de 2,46 avec un “avis défavorable” de la part des usagers. Réseaux cyclables, itinéraires, sécurité ou efforts de la ville, rien n’est épargné, et 3 point noirs ressortent de l’enquête : le rond point de l’avenue Anne de Bretagne, et les deux ronds points aux entrées de la zone de Villejames. Un peu plus loin, Nantes obtient la 2ème place des villes de plus de 200 000 habitants, derrière Strasbourg.

Publié le 10/02/2020 à 19:09.