Saint-Nazaire, La Baule et Guérande au baromètre des villes cyclables

La Fédération française des usagers de la bicyclette a publié un baromètre des villes cyclables de France après une enquête menée auprès des usagers du vélo.

Saint-Nazaire, La Baule et Guérande au baromètre des villes cyclables

La Fédération française des usagers de la bicyclette qui se réunissait à Lyon le week-end dernier a profité de son congrès pour annoncer son premier palmarès des villes cyclables. 113 009 amateurs de la “petite reine” à travers toute la France ont répondu à 26 questions qui leur étaient posées sur les thèmes de la sécurité, du confort, des services et des efforts de leur commune. Seules les communes ayant reçu au moins 50 réponses ont été évaluées.

Saint-Nazaire et La Baule bonnes élèves, Guérande à la traîne

Seules 21 villes sur les 316 classées ont obtenu une note supérieure à la moyenne à l’issu de cette grande enquête menée pour la première fois au niveau national. Avec le décevant constat qu’aujourd’hui encore, les villes françaises ne permettent pas de circuler à vélo de manière simple, confortable et sécurisée. 8 communes au total ont été classées en Loire-Atlantique : Nantes qui accède à la seconde marche du podium dans la catégorie des villes de plus de 200 000 habitants, Chateaubriant, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire, La Baule, Guérande et Saint-Nazaire. Si les cyclistes de La Baule et Saint-Nazaire jugent leur environnement moyennement favorable avec une note globale au-dessus de la moyenne (respectivement 3,5/6 et 3,4/6), les Guérandais n’ont attribué qu’une note de 2,6/6 à la question : « en résumé les conditions pour le vélo sont-elles bonnes ? » Les Baulois et les Nazairiens sont satisfaits de l’offre de location de vélos (4,6/6 et 4,4/6), tandis que les Guérandais semblent peiner pour louer un vélo avec une note de tout juste 2/6. Question sécurité, Saint-Nazaire obtient une note globale de 3,4/6, La Baule obtient 3,5/6 et Guérande 2,8/6. Petits bémols cependant : les cyclistes de Saint-Nazaire et La Baule jugent plus sévèrement la place de la sécurité accordée aux enfants et aux personnes âgées ( respectivement 2,6/6 et 2,5/6) et la sécurité aux intersections (2,5/6 pour Saint-Nazaire, 2,6/6 pour La Baule et 1,9/6 pour Guérande). De même ils estiment qu’il existe peu de solutions alternatives en cas de travaux (question notée 2,1/6 à Saint-Nazaire, 2,3/6 à La Baule et 1,9/6 à Guérande).

Les efforts des villes

Le Plan Vélo annoncé par la Ministre des Transports devrait inciter les villes de France à considérablement investir dans les infrastructures cyclables, avec la future Loi d’orientation des mobilités qui donnera une impulsion nationale aux politiques cyclables locales. À l’heure actuelle, tous les habitants ne placent cependant pas leur commune à pied d’égalité : les Nazairiens interrogés notent 3,8/6 les efforts de leur ville, les Baulois 3,2/6 et les Guérandais 2,3/6. Dans la même lignée, à la question « votre ville est-elle à l’écoute des cyclistes ? » , les habitants de Saint-Nazaire décernent une note de 3,4/6, contre 2,9/6 à La Baule et 2/6 à Guérande. Dans l’ensemble, les résultats sur les 3 communes reflètent les préoccupations au niveau national : comment favoriser un réseau cyclable complet sans coupures et interruptions, rapide et direct ? Une autre interrogation revient également au niveau national avec 60% des répondants qui regrettent ne pas trouver de solution sécurisée de stationnement pour leur vélo dans les gares, un frein si on veut cesser de se rendre jusqu’aux gares en voiture.

le 19/03/2018 à 14:34.