Saint-Nazaire : la saison 2019-2020 du Théâtre dévoilée

La directrice Béatrice Hanin a annoncé les grandes thématiques de la saison et le nom des artistes qui seront présentés fin juin lors de deux soirées au public.

Saint-Nazaire : la saison 2019-2020 du Théâtre dévoilée

La programmation de la saison 2019-2020 du Théâtre s’annonce engagée, inspirante et conquérante. Engagée par des thématiques plurielles telles que la migration, l’exil ou encore la mémoire parmi les 51 spectacles annoncés, inspirante par la multiplicité de styles des artistes dans leurs approches théâtrales, musicales ou chorégraphiques, et conquérante dans son désir d’aller à la rencontre des publics de tous âges en plantant le décor dans un nombre grandissant de lieux singuliers, hors les murs du Théatre.

La danse contemporaine pour le public et par le public

Nathalie Pernette, déjà programmée cette année avec son spectacle La Figure Du Baiser, aura l’honneur d’ouvrir et de clôturer cette belle saison : elle invitera le public à voir évoluer 4 danseurs dans le fantastique décor des Forges de Trignac à travers La Figure de l’Érosion, pour finalement investir en mai le toit de la base sous-marine dans La Figure du Gisant, un spectacle initialement créé dans le décor bien différent de l’abbaye de Cluny. Et pour vivre et découvrir de façon ludique ce qu’est la danse contemporaine, le public pourra également participer à La Cérémonie, un spectacle interactif où il devra suivre les consignes de 3 danseurs sur scène.

Autre expérience participative, une waveparty invitera le public à une expérience profonde de danse collective de 2h guidée par la chorégraphe Emmanuelle Vo-Dihn : lumière bleue ambiance clubbing, avec ondulations et musiques énergisantes et rythmées assurées ! Dans un autre registre, Emmanuelle Vo-Dihn reviendra également avec Cocagne, une création intense sur les corps et les visages des danseurs qui dénoncent les excès de notre société de l’image.

Nouvelle création ! Le Théâtre accueillera la première française de En Ré Mineur du chorégraphe Yuval Pick, un spectacle pour 9 danseurs qui sur une musique de Jean-Sébastien Bach explore les relations entre musique et mouvement.

Enfin, les fans de Léonard Cohen vont adorer le printemps ! Les Ballets Jazz de Montréal débarqueront en avril avec Dance Me, 1h15 de danse sur les musiques du génial compositeur.

Les temps forts musicaux

Dhafer Youssef marquera la nouvelle saison du Théâtre par sa collaboration sur scène avec 3 autres artistes étrangers dans un album qu’il décrit lui-même comme “une ode à la fraternité”. Mélancolie, méditation mais aussi allégresse teintent la musique des 4 artistes indiens, tunisiens, turcs et norvégiens, dans cette belle invitation au voyage.

Autres temps forts, Lambert Wilson montera sur scène avec l’Orchestre National des Pays de La Loire pour chanter Kurt Weill, Mélanie de Biasio posera ses mélodies de velours dans la présentation de son nouvel opus, Stephan Eicher chantera ses chansons dans un spectacle intimiste, Jeanne Cherhal charmera le public de sa délicatesse, et le rappeur français Abd Al Malik présentera son concert Le Jeune Noir à l’Épée, créé au Musée d’Orsay à l’occasion de l’exposition Le modèle noir, de Géricault à Matisse, un concert puissant écrit à la manière d’un long poème.

À ne pas manquer enfin, un très joli moment de magie entre Christian Olivier, chanteur des Têtes Raides, et Yolande Moreau qui dans une pièce de théâtre musicale rendront hommage au poète Jacques Prévert, accompagnés de 3 musiciens.

L’exil en filigrane au théâtre

Sujets brûlants d’actualité, les migrations et l’exil ont marqué l’actualité des récentes créations artistiques. Dans la pièce de théâtre The Great Disaster de Patrick Kermann, un émigré italien embarque à bord du Titanic à la recherche d’un monde meilleur. Sous d’Autres Cieux, d’après l’Énéide de Virgile raconte le long voyage vers une terre meilleure, ou encore Waynak (où es-tu en Arabe) reflète notre regard occidental sur les guerres à travers l’amitié entre 2 ados.

Autre pépite théâtrale pour tous les amoureux de belle langue, la pièce Un Instant de Jean Bellorini, d’après À la recherche du temps perdu de Marcel Proust qu’il est encore rare de voir lu sur scène, renvoie à nos souvenirs, heureux ou malheureux, en évoquant la perte de la langue maternelle.

Une performance du Nazairien Olivier de Sagazan

Olivier de Sagazan expérimentera pour la première fois le plateau du Théâtre Simone Weil en compagnie de 5 danseurs. On retrouvera les mouvements hypnotisants de ses figures d’argile pour évoquer le rapport au monde et aux catastrophes climatiques. Ce spectacle créé à partir de sa sortie de résidence au Théatre ne peut pas laisser indifférent.

Et les enfants dans tout ça ?

Ils ne seront pas oubliés bien sûr ! Le traditionnel rendez-vous Saut de Mouton tisse sa toile et proposera théâtre, cinés-concerts et plein d’autres surprises en octobre à Saint-Nazaire mais aussi à Paimboeuf et Saint-André-des-Eaux. Il y aura de la magie et de la poésie avec le théâtre musical Le Carnaval des Animaux, mais aussi du nouveau cirque avec les jongleries de la compagnie Gandini Juggling.

Deux soirées de présentation au public

Vous voulez découvrir l’intégralité de la programmation ? Les 19 et 20 juin, l’équipe du Théâtre invite le public à découvrir la future saison lors de deux soirées ponctuées de concerts et propositions. Réservation indispensable à partir du 6 juin à 13h au Théâtre Simone Veil par téléphone au 02 40 22 91 36 ou sur le site du Théâtre.

Nouvelle saison 2019-2020 au Théâtre Simone Veil. Réservations à partir du 21 juin 14h.

Publié le 28/05/2019 à 18:10.