publicité locale
Publié par Soizick David, le 23 Novembre 2022 à 14:35.

Saint-Nazaire : subirons-nous des coupures d’électricité cet hiver ?

La ville de Saint-Nazaire et la CARENE rejoignent le dispositif EcoWatt pour sensibiliser les habitants aux gestes essentiels, et les alerter en cas de coupure.

Saint-Nazaire : subirons-nous des coupures d’électricité cet hiver ? © Gare de Nuit - StephenJ001.com

Si le contexte de consommation et de production électrique reste relativement rassurant pour cette fin d’année 2022, en raison notamment de conditions météorologiques particulièrement favorables, la situation reste beaucoup plus floue pour le début de l’année 2023. Même s’il n’est pas question de blackout total, des coupures d’électricité pourraient être opérées en France et à Saint-Nazaire en janvier, en cas de grand froid, ou/et de redémarrage décalé des réacteurs nucléaires. Le dispositif EcoWatt développé par RTE et l’ADEME, que rejoignent aujourd’hui la ville de Saint-Nazaire et la CARENE, alertera les habitants d’éventuelles coupures, des tensions sur le réseau, et des éco-gestes à adopter pour les éviter.

3 niveaux d’alerte pour ajuster sa consommation

En téléchargeant l’appli EcoWatt, ou en consultant ce « thermomètre de l’électricité » sur le site internet de la ville de Saint-Nazaire, les Nazairiens peuvent connaître en temps réel la tension sur le réseau électrique national, avec 3 niveaux d’alertes différents. Un signal vert indique une consommation raisonnable, un signal orange un système électrique tendu qui impose d’intensifier les éco-gestes, et un signal rouge un système très tendu avec des coupures inévitables sans baisse de la consommation. Particuliers, entreprises… chacun peut s’abonner au système d’alerte avec un même enjeu : éviter les coupures en période tendue. « Nous comptons déjà 350 000 inscriptions aux alertes, et 200 000 téléchargements de l’appli. En signant cette charte, la ville de Saint-Nazaire se fait le relai des éco-gestes essentiels et très simples à adopter » indique Carole Pitou-Agudo, déléguée régionale pour RTE Ouest. « Chaque geste compte, en particulier entre 8h et 13h, et entre 18h et 20h, les deux plages horaires où la consommation est la plus forte » poursuit-elle.

publicité

Que se passerait-il en cas de coupures ?

En cas de coupures, celles-ci seraient ponctuelles, d’une durée de 2 heures maximum et tournantes. « Il s’agit du dernier recours. Une baisse de consommation de 5% suffit pour passer ces pics » insiste Carole Pitou-Agudo. Le plus gros risque sera couru en janvier. EcoWatt diffuserait un pré-signal 3 jours à l’avance, d’où l’intérêt de s’inscrire aux alertes. Un affinement serait effectué à J-2, et les zones de coupures seraient identifiées à J-1. L’objectif serait de tourner au maximum, et certains sites identifiés par la Péfecture seraient bien évidemment épargnés : centre hospitalier, pompiers, forces de l’ordre… « EcoWatt renseigne sur tous les gestes essentiels à adopter. Si chaque Français éteint une ampoule en France, 600 mégawatts sont économisés au niveau national, soit près de 5 fois la consommation électrique de Saint-Nazaire et son agglomération » insiste Carole Pitou-Agudo. « Tout le monde peut agir. Les particuliers, les grandes enseignes, les grands groupes, mais également les PME et petits commerçants » ajoute le maire de Saint-Nazaire David Samzun.

nos rubriques
Publicité Locale

Site web développé à Saint-Nazaire par

Funz : Agence digitale & création de site internet à Saint-Nazaire