Trottinettes électriques : bientôt une nouvelle réglementation

Les trottinettes électriques vont entrer dans le code de la route à la rentrée 2019, de nouvelle règles d'équipement et de circulation s'appliqueront.

Trottinettes électriques : bientôt une nouvelle réglementation

Finies les balades insouciantes cheveux au vent, en slalomant entre trottoirs et voie publique, il faudra bientôt suivre quelques règles plus strictes pour continuer à utiliser votre trottinette électrique. Les monoroues, gyropodes ou hoverboards seront soumis à la même réglementation.

Les nouvelles règles

  • Il faut avoir 8 ans pour avoir le droit de conduire un EDP Motorisé (engin de déplacement personnel).
  • Il est interdit de circuler avec un engin dont la vitesse maximale n’est pas limitée à 25 km/h.
  • Les EDP motorisés doivent être équipés de feux avant et arrière, de dispositifs rétro-réfléchissants (catadioptres), de frein, et d’un avertisseur sonore.
  • Les EDP motorisés sont interdits de circuler sur le trottoir (sauf si le maire prend des dispositions afin de les y autoriser). Sur les trottoirs, l’engin doit être conduit à la main sans faire usage du moteur.
  • En agglomération, ils ont obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. A défaut, ils peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
  • Les utilisateurs de moins de 12 ans doivent obligatoirement porter un casque (comme en vélo).
  • Le transport de passagers est interdit : c’est un engin à usage exclusivement personnel.
  • Il est interdit de porter à l’oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son.
  • De nuit, ou de jour par visibilité insuffisante, et même en agglomération, les utilisateurs doivent porter un vêtement ou équipement rétro-réfléchissant (par exemple un gilet, un brassard, ...)
  • Le stationnement sur un trottoir n’est possible que s’ils ne gênent pas la circulation des piétons. La loi mobilités permettra aux maires d’édicter des règles plus précises de leur choix
  • Hors agglomération, leur circulation est interdite sur la chaussée, elle est strictement limitée aux voies vertes et aux pistes cyclables.

Les sanctions en cas de non-respect de ces règles

  • Si vous ne respectez pas les règles de circulation : 35 euros d’amende (2ème classe)
  • Si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé : 135 euros d’amende (4ème classe)
  • Si vous roulez à plus de 25 km/h : 1 500 euros d’amende (5ème classe)

Publié le 11/05/2019 à 10:17.