Virginie Boutet-Caillé et Dominique Trigodet en marche vers Samzun

Les deux conseillères de l'opposition Modem expliquent leur décision de rejoindre David Samzun dans la bataille municipale de 2020 à Saint-Nazaire.

Virginie Boutet-Caillé et Dominique Trigodet en marche vers Samzun

L’intégralité du communiqué de presse

Saint-Nazaire, le 12 mars 2019.

Pourquoi nous avons décidé de saisir la main tendue de David Samzun pour les élections municipales de 2020

Répondre à David Samzun, quant à sa volonté de « tendre la main aux humanistes » est pour nous un aboutissement politique logique. En effet, quelques semaines après les élections de 2014, le groupe « Désirs de Ville » a connu des divergences et a commencé à imploser. Les comportements de certains, les égos, et la cohabitation d’élus à la sensibilité ou valeurs très éloignées ne pouvaient aboutir sur rien. En ce qui nous concerne, l’appartenance à « Désirs de Ville » est vite devenue insupportable et le groupe Modem a milité pour reprendre son autonomie. Dès lors, fidèles à nos valeurs et à notre volonté d’être utiles à notre ville, nous avons honnêtement travaillé.

La présence de tous les élus Modem dans les instances et sur le terrain a été particulièrement importante. Nous avons préparé les conseils municipaux avec sérieux, nos interventions ont toujours été faites avec l’objectif d’être constructif pour les Nazairiens. En outre, nous avons adopté la totalité des délibérations cadres proposées par la majorité et au sein du conseil d’administration du CCAS, nous avons approuvé l’ensemble des décisions. Plus largement, nos propos ont toujours exprimé notre sensibilité, mais jamais une opposition forte à la direction que David Samzun est en train de donner à notre ville.

Notre action a toujours montré notre adhésion aux projets stratégiques et nous souhaitons continuer dans cette voie, tout en restant force de propositions. C’est pourquoi aujourd’hui, il nous est impossible et contradictoire de nous engager dans la construction d’un programme 2020-2026 en opposition à celui du Maire de Saint-Nazaire. Nous en avons fait part aux membres de notre groupe Modem.

Ce constat nous amène donc logiquement à choisir toutes les deux une collaboration avec la majorité actuelle dans le cadre de l’ouverture que le Maire propose.

En tout état de cause, notre besoin de clarté et de cohérence politique nous poussent à poser cet acte fort dont nous venons d’informer David Samzun.

Dominique Trigodet et Virginie Boutet Caillé.

Publié le 13/03/2019 à 01:32.