Publié le 29 Août 2023 à 16:19.

Interdiction de l’abaya à l’école : le maire de Saint-Nazaire approuve la décision du gouvernement

David Samzun salue également dans un communiqué de presse la clarté des propos du ministre de l'éducation nationale.

Interdiction de l’abaya à l’école : le maire de Saint-Nazaire approuve la décision du gouvernement © SaintNazaireNews.fr

Le ministre de l'éducation nationale Gabriel Attal a annoncé dimanche dernier l'interdiction de l'abaya à l'école, longue robe traditionnelle porté par les femmes dans les pays musulmans, et qui est adopté par de plus en plus de collégiennes et lycéennes en France. Plusieurs personnalités eLFI ou EELV ont depuis dénoncé en France ce qu'elles estiment être une stigmatisation ou un acte islamophobe. À quelques jours de la rentrée des classes, le maire de Saint-Nazaire a à son tour réagi dans un communiqué de presse.

« Au secours Aristide Briand » s'écrie David Samzun

« À quelques jours de la rentrée scolaire, plusieurs hauts responsables politiques déclarent souhaiter l’autorisation du port de signes religieux ostensibles au sein des écoles de la République. Ils piétinent un héritage essentiel des combats de la gauche républicaine : la loi de séparation des Églises et de l’État, du 9 décembre 1905, portée par Aristide Briand, figure de l’histoire de Saint-Nazaire.

Grâce à cette loi plus que centenaire, notre pays vit dans un régime de laïcité qui permet à chacune et chacun de vivre paisiblement quelles que soient ses convictions. La force de cette loi a été de faire de la laïcité non pas une valeur, à laquelle pourraient être opposées d’autres valeurs, mais un régime politique. C’est-à-dire un choix et un principe d’organisation de la vie démocratique française et de ses institutions, dont l’école.

 Face à toutes les tentatives de remises en cause de ce régime de laïcité, il faut s’opposer clairement et frontalement. Je salue donc la décision et la clarté des propos du ministre de l’Éducation nationale au sujet du port de l’abaya.

 Il faut en effet identifier et qualifier les moments à partir desquels on quitte le débat entre démocrates sur les contours des libertés individuelles pour entrer dans autre chose : une confrontation politique majeure entre le régime républicain de laïcité et des régimes qui lui sont frontalement opposés en œuvrant au retour des théocraties.

 Il faut dire que l’abaya, la burkha, le burkini, ne sont pas les simples manifestations d’une liberté personnelle. Elles sont les outils d’une stratégie politique qui recherche ostensiblement et obstinément une confrontation avec tout ce qui fonde notre République française.

 La France est une démocratie forte et vivante, qui s’est construite autour d’une Histoire agitée et violente, aux pages parfois très sombres. Notre vie démocratique n’est pas parfaite, la promesse républicaine a un goût d’inachevé, mais la France est et doit rester un pays de tolérance. L’école et le régime de laïcité sont au cœur de cette ambition.

 Face aux tentatives de déstabilisation, face aux compromissions et aux calculs politiques mesquins, il faut se tenir droit et se comporter tout simplement en républicains. »

publicité
publicité
Agenda
Vidéos
Actualité locale à Saint-Nazaire
Brèves
Actualité locale à La Baule
Actualité locale à Guérande
Newsletter

Site web développé à Saint-Nazaire par

Presquileweb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire