publicité locale
Publié par Soizick David, le 19 Octobre 2023 à 21:34.

Pays de la Loire : la tarification solidaire dans les cantines des lycées repoussée

La question a été débattue en séance du Conseil Régional ce jeudi 19 octobre.

Pays de la Loire : la tarification solidaire dans les cantines des lycées repoussée Le Conseil Régional des Pays de la Loire / © Wikimedia

C'était une promesse de campagne de Christelle Morançais, présidente LR de la Région Pays de la Loire. Et les conseillers régionaux d'opposition n'ont pas manqué de le lui rappeler à plusieurs reprises, en séance du Conseil Régional ce jeudi 19 octobre 2023. Le groupe Printemps a déposé un amendement en ce sens lors de l'examen du rapport d'orientation budgétaire, en soulignant les difficultés rencontrées par les plus modestes face à la hausse du coût de la vie. Il a été rejeté.

Un amendement porté par le groupe Printemps

Déjà instaurée dans les écoles par bon nombre de municipalités, la tarification en fonction des revenus dans les cantines des lycées, a fait débat en séance de Conseil Régional. L'augmentation des transports scolaires instaurée depuis la rentrée, et les difficultés des familles à boucler les fins de mois ont été avancées par le Groupe Printemps pour expliquer leur amendement. « C'était un engagement de votre campagne, on ne voit toujours rien, nous souhaitons une réflexion et des décisions de prises (…)au maximum à l'horizon de la rentrée 2024 » demande Guillaume Garot. « Une étude a été lancée il y a plus d'un an maintenant (…) l'actualité devrait vous pousser à aller plus vite » renchérit Christophe Clergeau. « Vous laissez l'autonomie aux établissements, ce qui provoque une iniquité entre les apprenants des lycées ligériens, alors même que vous généralisez une tarification unique des repas pour les agents régionaux des lycées (..) ce manque de cohérence nous interpelle » ajoute Christine Tafforeau-Tardy. Le groupe de la majorité régionale met quant à lui en avant la distribution d'ordinateurs à toute une génération de lycéens. « On parle d'une aide de la Région de 600 euros. Aucune région n'investit aussi massivement pour le pouvoir d'achat des familles » rétorque Christelle Morançais. Constance Nebbula abonde dans son sens en rappelant également le renforcement du pass culture et sport, ou encore la prime donnée pour les jobs étudiants.

publicité

Un doublement du fonds social lycéen

Les raisons du rejet de l'amendement ont été exposées par le conseiller régional centriste de la Mayenne Gilles Ligot. celui-ci a tenu à rappeler que la Région supportait 62,5% du coût global d'un repas, et qu'alors que le coût des denrées avait augmenté de 7,5% en 2022, la tarification des repas n'avait augmenté que de 6,8% entre 2020 et le 1er semestre 2023. « Au 1er semestre 2023, le prix moyen de ce repas était de 3,37 euros. C'est à quelques centimes près le second palier le plus faible en matière de quotient familial de la grille de tarification scolaire mise en place en Bretagne » explique-t-il. Un bon positionnement des tarifs, selon le Conseiller Régional, qui s'explique par la bonne gestion de l'achat des denrées, la qualité du travail des services, leur formation, et par la lutte faite contre le gaspillage. Gilles Ligot rappelle également le doublement du fonds social lycéen entre 2022 et 2023, qui permet de soulager les familles qui en ont le plus besoin. Il ne ferme toutefois pas complètement la porte à la mise en oeuvre de cette tarification. « Le travail est en cours, et nous souhaitons garder la liberté de sa mise en oeuvre. Aussi nous rejetterons l'amendement du groupe Printemps des Pays de la Loire » conclut-il.

nos rubriques
Publicité Locale

Site web développé à Saint-Nazaire par

Funz : Agence digitale & création de site internet à Saint-Nazaire