publicité locale
Publié par Soizick David, le 04 Juillet 2024 à 15:10.

Saint-Nazaire : 130 cm de discorde sur un immeuble face mer, le chantier continue

La Ville juge que l'immeuble Le Panorama est trop encaissé, le promoteur conteste.

Saint-Nazaire : 130 cm de discorde sur un immeuble face mer, le chantier continue © SaintNazaireNews.fr

Dans le cadre d'une réunion publique sur les projets urbains à venir dans la ville, le maire de Saint-Nazaire a annoncé ce mercredi 3 juillet avoir adressé un PV au Procureur de la République, pour non respect d'un permis de construire. Celui-ci a été délivré en 2021 au promoteur Promocéan, pour la construction du programme Le Panorama à la pointe de Villès-Martin. Son directeur général Benjamin Gernigon s'annonce aujourd'hui stupéfait de cette annonce, alors que des échanges avec les services de la ville étaient engagés de bonne volonté depuis 3 semaines, au sujet de l'encaissement des immeubles. Il conteste par ailleurs les mesures de la Ville, et apporte des éléments d'explication.

Pourquoi ce sujet vient-il sur la place publique ?

Le permis de construire délivré à Promocéan prévoit des immeubles encaissés de 54cm. Interpellé par des riverains, le maire a demandé à ses services de vérifier la conformité des mesures, et annoncé que 130 cm avaient été mesurés, soit 76 cm de plus.« Nous avons donné l'accès à notre chantier en toute bonne volonté. je suis étonné que ce sujet soit mis sur la place publique alors que nous avons fourni toutes les justifications aux services de l'urbanisme de Saint-Nazaire » s'étonne aujourd'hui Benjamin Gernigon. 

D'où vient le litige ? 

Pour Promocéan, les relevés de la Ville ne sont pas exacts. « Une différence de 20cm de matériaux doit déjà être prise en compte, si l'on ajoute sur la dalle de béton, la chape, les isolants acoustiques et le carrelage » explique le promoteur. Soit 110cm au lieu des 130cm pointés du doigt. « La Ville a relevé l'encaissement à partir de l'actuel quai de bus situé à 7,12m au dessus-de la mer. Or nous prenons en charge sa destruction et son déplacement. Le trottoir ne sera alors plus qu'à 6,82m au-dessus du niveau de la mer » poursuit-il. On arrive donc à 80cm au lieu des 54cm prévus par le permis de construire. D'où viennent les quelque 25cm restants ? « Tout simplement pour des raisons techniques qui nous ont été imposées par le bureau énergétique. L'emplacement face mer impose désormais d'ajouter une couche d'isolant de 5cm par niveau, sur cet immeuble qui en compte 5 » justifie Benjamin Grignon. Les équipes du promoteur se sont réunies pour envisager deux possibilités : construire plus haut ou encaisser de 25 cm supplémentaires. « Tout le bureau était unanime. En tant que promoteur spécialiste des constructions face à la mer, nous refusons de monter plus haut. D'autant plus que le PLU ne nous le permet pas » ajoute-t-il.

publicité

« Cette différence ne pose aucun problème à nos clients »

Bejamin Gernigon s'étonne encore de ces effets d'annonce. « Nous souhaitons rester dans un dialogue constructif et bienveillant avec la mairie. Nos clients sont ravis de s'installer dans l'immeuble Le Panorama. Certaines discussions peuvent être menées, mais cela relève d'une négociation privée » poursuit-il. Le promoteur estime être dans les règles d'un permis modifiable en répondant à tous les risques, « dans 100 ans, nous serons toujours au-dessous de l'indicateur Xynthia de submersion marine ». Benjamin Gernigon se dit confiant sur l'issue du litige, et déposera une demande de permis modificatif la semaine prochaine. Il regrette également cette rupture du dialogue et envisage un recours auprès du tribunal administratif si la modification de permis n'était pas accordée.

nos rubriques
Publicité Locale

Site web développé à Saint-Nazaire par

Funz : Agence digitale & création de site internet à Saint-Nazaire