Entretien avec William Duval, un sérieux opposant à David Samzun

William Duval répond en vidéo à nos questions sur la gestion de la ville, la polémique Bertrand Cantat et l'avenir de son mouvement citoyen Engagement Nazairien.

Le président du mouvement citoyen Engagement Nazairien conseiller municipal de l’opposition à Saint-Nazaire affiche le naturel et la confiance de ces hommes qui avancent droits dans leurs idées et leurs convictions. Depuis la création du mouvement en juin 2016, il écarte catégoriquement toute considération de parti, et continue à occuper le terrain sur les marchés, à venir à la rencontre des habitants de Saint-Nazaire, la ville qu’il aime et qu’il a choisi. « Il est essentiel que nous existions en dehors des élections, quoi de plus normal pour un mouvement citoyen de le placer au centre des discussions. »

Au coeur des dossiers

À la question de savoir si Engagement Nazairien est un mouvement de droite ou de gauche, William Duval préfère le ni-ni et explique : « Les gens ont tendance à vouloir nous classer à droite du simple fait que nous sommes dans l’opposition, mais en fait, les thèmes que nous abordons sur le terrain, avec les habitants de Saint-Nazaire, sont plutôt des thèmes de gauche. Les APL représentent ainsi leur principal sujet de préoccupation, j’écoute et poursuis mon rôle en tentant d’apporter des réponses. J’ai acquis cette force grâce au groupe formé avec Sandra Vandeuren au conseil municipal, et qui me donne le droit d’accéder à de nombreux dossiers tels que celui de La Silène, contrairement à d’autres mouvements. » Un atout qu’il compte continuer à exploiter dans les deux ans à venir, conforté par son expérience du terrain. « Nous sommes bien perçus, les habitants viennent à notre rencontre, s’intéressent, repartent avec un tract. La fois suivante, ils reviennent nous parler, un signe encourageant pour notre mouvement dont le socle reste le citoyen. »

Publié le 03/02/2018 à 16:46.