publicité
Publié le 08 Janvier 2024 à 14:48.

Saint-Nazaire : 4 restos de quartier où déjeuner à moins de 20 euros

Le bonheur est dans l'assiette, et dans l'ambiance conviviale, de ces restaurants tenus avec coeur par des couples, des familles ou amis associés.

Saint-Nazaire : 4 restos de quartier où déjeuner à moins de 20 euros © SaintNazaireNews.fr

Saint-Nazaire a conservé aux quatre coins de la ville quelques précieuses adresses, où l'on n'est pas prêt de reléguer aux oubliettes la traditionnelle formule entrée, plat, dessert, du midi. Autrefois populaires et ouvriers, en particulier à proximité du port et des chantiers, ces restaurants et cafés ont traversé les décennies, parfois changé 10 fois de nom ou de propriétaire, et sont restés des lieux vivants dans les quartiers. À l'Abri de la Tempête, Ô jardin Gourmand, Fin d'Chantier, La Liberté… Ces 4 établissements, où l'on peut encore déjeuner pour moins de 20 euros des menus mijotés maison, ont tant de points communs : ils sont tenus par des familles de sang ou de coeur, “des bosseurs” qui ne comptent pas leurs heures, autant dévoués à leur cuisine qu'à leurs clients, qu’ils soient ouvriers, cadres ou retraités. Derrière tous ces visages il y a une histoire, celle de véritables lieux de vie et de convivialité, où les restaurateurs ont la même envie, que les gens repartent le ventre plein et heureux.

Manger à pas d'heure À l'Abri de la Tempête

Les clients l'appellent maman, et n'hésitent pas à lui réclamer leurs bons petits plats préférés… Comme lorsqu'ils étaient enfants… Entourée de Karen, de son fils Roman et de sa belle-fille Salomé, Cathy a repris cette institution de la rue Henri Gautier en 2017 avec son mari, décédé l'an passé. Après cette épreuve, et bien que l'heure de la retraite ait sonné, elle dirige toujours de main de maître le restaurant où l'on vient refaire le monde, et s'attabler entre collègues ou copains. « Ici on sert tant qu'il y a du monde » affirme Cathy. C'est à dire parfois jusqu'à 16h ou 17h, en particulier le vendredi quand on sort d'un apéro qui a duré plus longtemps que prévu. La cuisine est simple, généreuse et préparée chaque jour par la patronne : entrées de charcuterie ou crudités, bavette, frites maison, foie de veau, tripes au muscadet,  et une vitrine de desserts où l'on vient se servir. Et comme à la maison, le dernier arrivé mangera ce qu'il reste à cuisiner ! « On fait plaisir aux gens, c'est le plus important. Ils me le rendent bien. Quand j'ai pris ma retraite le 1er juillet, tout le monde voulait me voir, alors je suis revenue » s'amuse Cathy. Ici chacun se parle et discute, du patron à l'ouvrier, en passant par les anciens, les retraités et les habitués, qui se retrouvent parfois dès l'ouverture du bar le matin. Les 50 couverts sont vite pris d'assaut le midi, « mais on se débrouille toujours pour recevoir tout le monde » insiste Cathy. Après avoir travaillé 17 ans à la Clinique Gentin, elle a rejoint la restauration lors d'une première lointaine aventure, en reprenant L'Air Bleu à Montoir-de-Bretagne avec son mari. « Quand je suis partie, l'ancien directeur de la Clinique ma dit qu'il viendrait m'y voir. C'est finalement ici à l'Abri de la Tempête qu'il a déjeuné un midi. Cela reste un de mes meilleurs souvenirs » se souvient-elle.

À l'Abri de la Tempête • 91 rue Henri Gautier à Saint-Nazaire • Service du lundi au vendredi jusqu'à 16h • Tel : 02 49 52 36 75 •  Entrée + Plat + Dessert 15,90 €.

Saint-Nazaire : 4 restos de quartier où déjeuner à moins de 20 euros

O Jardin Gourmand

A deux pas du Jardin des Plantes, Hervé Bézard a repris en 2018 l'institution Le Mamajo, pour y ouvrir O Jardin Gourmand. SON jardin gourmand. Où après 15 années passées en restauration collective, il laisse libre cours à ses envies et exprime dans les assiettes toute sa passion pour la cuisine française. Seul en cuisine, accompagné de sa femme Magali au service, il prend plaisir à cuisiner chaque plat, chaque accompagnement. De la sauce à la pâte à tarte, en passant par ses terrines et plats de spécialités. Son expérience, il l'a acquise dans les cuisines des Chantiers de l'Atlantique, de la Famat, de Matignon durant son service militaire, où encore à Airbus avec ses 3 000 repas servis chaque midi. « Mon passage à Airbus m'a permis d'apprendre toutes les techniques qui me manquaient. Mais depuis le début, mon but était d'ouvrir mon restaurant. Cela devait se faire à deux. J'ai attendu que ma femme soit prête » ajoute-t-il. Que ce soit pour l'entrée, le plat ou le dessert, le service se fait à l'assiette. La journée n'est pas de tout repos. Elle débute tôt à 6h30 pour Hervé, qui s'affaire dès le matin aux fourneaux. « J'aime prendre mon temps pour préparer mes sauces, mes entrées, et desserts » glisse-t-il. Dès 7h, on peut aussi venir siroter son café en lisant les journaux du matin, tout en humant les premières odeurs de cuisine. Le restaurant s'anime soudain avec l'arrivée des premiers clients, et de Magali qui quitte son emploi le midi pour venir faire le service. « A 103 ans, la doyenne de Saint-Nazaire déjeunait encore ici tous les vendredis midis » raconte-t-il. Et puis il y a tous les autres clients encore, les professeurs du Lycée non loin de là, des retraités de la résidence en face, des gendarmes, des ouvriers et employés… « L'esprit ici est la convivialité , la bonne humeur et la simplicité » insiste Hervé Bézard. Tous les matins, il publie sur sa page Facebook les bons plats maison et de saison qui feront le régal de tous : salade de rillons, paupiettes de veau, dos de merlu, tarte aux citrons, bruschetta de thon, dorade ou filet mignon… « J'ai aussi conservé la vente à emporter lancée durant le Covid. A l'époque, c'est ce qui m'a sauvé » se souvient le restaurateur.

O Jardin Gourmand • 21 avenue Ferdinand de Lesseps • Service du lundi au vendredi jusqu'à 13h30 • Tel : 02 40 70 00 70 • Entrée + Plat + Dessert 14,90 €.

Saint-Nazaire : 4 restos de quartier où déjeuner à moins de 20 euros

Faire renaître la vie de quartier à Fin d'Chantier

Jonas Martin et Zoé Porcher n'auraient pas pu trouver meilleur nom pour leur restaurant de l'avenue de Penhoët, face aux bassins où se construisent les plus beaux paquebots du monde. Dans un quartier en pleine mutation, ils ont repris le restaurant Le Lorient en septembre dernier. Et tout ça, en plein chantier de réhabilitation de l'avenue qui mène droit à la Porte des Chantiers. « Pour le moment, nous ne connaissons que la rue en travaux. Lorsqu'ils seront achevés, nous disposerons d'une belle terrasse. Et la démolition des entrepôts en face offrira une super vue sur le bassin » s'enthousiasme Zoé. La jeune femme a rencontré Jonas lorsqu'ils travaillaient tous deux au Centre, à Saint-Marc-sur-Mer, il y a quelques années. Puis elle quitté la région le temps de voyager « et de faire un bébé ». Habitante du quartier depuis 3 ans, elle a pour la première fois visité l'établissement en 2022, avant d'entraîner Jonas en tant qu'associé dans son aventure. « On a su que c'était là » déclarent-ils tous deux d'emblée. En cuisine, Jonas prépare chaque midi 3 plats du jour, un buffet d'entrées et une vitrine de desserts. « Que du tradi de saison et du fait-maison » insiste-t-il. Rougail, gratin de légumes, curry de dinde, crevettes flambées au pastis, ribs ou andouillettes… L'inspiration vient de tous les continents. Pour Zoé, le côté populaire et cosmopolite du quartier l'a aussitôt séduite, ainsi que son emplacement à proximité de nombreuses entreprises. « J'aime quand ça grouille de monde » dit-elle. « J'ai vraiment foi en ce quartier. J'aimerais aujourd'hui donner l'envie aux habitants de sortir de chez eux, de se rencontrer ». Ouvert toute la journée de 10h à 19h, le restaurant prépare de futures soirées Jeux en partenariat avec Multilud, mais aussi des soirées théâtre et concert. Fin d'Chantier mais certainement pas fin de l'aventure !

Fin d'Chantier • 17, avenue de Penhoët • Service du lundi au vendredi de jusqu'à 13h30 • Tel : 09 81 32 58 84 • Entrée + Plat + Dessert 14,90 €.

Saint-Nazaire : 4 restos de quartier où déjeuner à moins de 20 euros

Venez comme vous êtes à La Liberté

En poursuivant un peu plus loin vers Trignac, sur le boulevard de la Liberté, deux restaurateurs ont repris le flambeau de La Liberté. « Mon but était d'avoir mon restaurant avant mes 30 ans » explique Stéphane, « et moi avant mes 50 ans » poursuit en rigolant son associé Yann. Le premier en salle, le second en cuisine, les deux amis se sont bien trouvés malgré leur différence d'âge. Ils ont fait connaissance en 2016, alors qu'ils travaillaient ensemble au Trou du Fût à Saint-Nazaire. Amoureux des bonnes choses et des bons plats, ils ont décidé de jouer la carte du local, et de casser avec la formule des précédents propriétaires. Les buffets ont donc été remplacés par 3 propositions d'entrées, de plats et de desserts, différentes chaque jour. « Rien que du bon, avec un excellent rapport qualité prix » insiste le cuisinier. Ce dernier vient chaque matin faire mijoter ses spécialités cusinées comme à la maison : brandade de poissons, tarte alsacienne, pressé de poireaux à l'oeuf poché, bavette, chili con carne, Paris Brest… La cinquantaine de couverts trouve preneur chaque midi parmi les ouvriers et cadres des Chantiers et du Port, ou encore les touristes, qui se mélangent tous le temps d'un repas. « Venez comme vous êtes. C'est vraiment l'esprit du restaurant » insistent Stéphane et Yann, ravis d'avoir posé leurs valises et casseroles à Saint-Nazaire « car il y a tout ici ». Les habitués ne s'y trompent pas, ils se pressent également pour participer à la soirée spéciale spécialité, un jeudi par mois. Boeuf bourguignon et Beaujolais en novembre, Cassoulet maison en octobre… Le tour de cuillère de Stéphane laisse aussi des saveurs en bouche aux groupes qui peuvent réserver le restaurant le soir. « Quand les gens sont contents, cela nous rend heureux nous aussi » ajoutent-ils. Une belle récompense après de longues heures de travail et du plaisir partagé.

Restaurant La Liberté • 1 boulevard de la Liberté • Service du lundi au vendredi jusqu'à 14h • Tel : 09 88 32 56 00Entrée + Plat + Dessert 17 €.

Saint-Nazaire : 4 restos de quartier où déjeuner à moins de 20 euros
Publicité Locale

Site web développé à Saint-Nazaire par

Presquileweb : Agence web & création de site internet à Saint-Nazaire